Tag Archives: BEEZ&CO

A la rencontre de ShareWizMe

A la tête d’un moteur sémantique multilingue permettant l’analyse de verbatims, ShareWizMe a permis la réalisation du premier Observatoire Big Data BEEZ&CO sur le thème de la Performance. Leur objectif, donner la parole à tous les collaborateurs de l’entreprise et offrir une solution de support vers un management plus collaboratif.

Qui sont-ils et pourquoi leur rapprochement avec notre communauté ? Interview d’un des co-fondateurs, Antoine Ducos.

Performance qui es-tu?

BEEZ&CO LaQuadrature du CercleLe 30 juin 2015 lors de la 4ème Journée BEEZ&CO, un grand nombre de personnes nous rejoindrons pour partager le fruit de notre réflexion collective autour de la notion de Performance. Dans cette perspective, nous avons commencé à « lâcher  » le mot entre nous et partagé différentes directions de pensées depuis septembre.

Notre 3ème rencontre a lieu le 17 Novembre à 18h à La Fusée de Skema Business School (merci Déborah et Carine). Ce sera le moment de cibler le/les axes de travail qui nous intéressent dans ce panaché de sujets échangés lors des RDV précédents et sur Le Dojo, notre espace collaboratif. Nous sommes plus de 45 personnes a avoir partagé depuis la rentrée.

En résumé de nos échanges , quelques thèmes émergent

– Performance qui es-tu? objective, émotionnelle, individuelle , collective, mesurable , « perforable »?
– Esprit d’innovation es-tu là?
– La Performance temporelle
– Performance selon les cultures
– Performance & nouveaux modèles économiques web 2.0
– Entre Performance administrative et performance économique, inspirée d’une question soulevée lors du World Forum
– la Performance des Femmes !
– La Performance de BEEZ&CO?!?World Forum

La diversité des participants continue à nourrir la richesse en points de vue et connaissances sur cette notion apparemment « insoluble » ! Tous les nouveaux participants sont autant de regards pour approfondir notre réflexion. Toi qui veux produire un travail de réflexion en croisant ton regard avec d’autres  et défier la notion Performance, rejoins-nous.

BEEZ&CO

Quelle performance mettre en perspective aujourd’hui?

espace collaboratif du mouvement BEEZ&CO

espace collaboratif du mouvement BEEZ&CO

Le thème 2015 est lancé autour de la notion de « performance ».Depuis le 8 septembre, nous échangeons et partageons autour de ce thème. Nous étions une vingtaine à pousser la réflexion pour ouvrir le débat. Depuis les étudiants de 5ème année de l’Iteem se sont également appropriés la notion de Performance selon leurs regards. Et notre espace collaboratif  « Le Dojo » s’enrichit tous les jours de contenus qui nourrissent le sujet. Pour ceux qui ont déjà reçu leur invitation, connectez vous si ce n’est pas encore fait. Pour continuer, nous donnons RDV le 6 octobre 18H-20H à l’espace La Fusée de SKema Business School

Pour avancer , nous accueillerons Thomas Gadenne d’Opentojob qui nous expliquera ce qu’il défend dans ce concept innovant RH. Quelle forme de performance? quelle création de valeur? Donner la parole aux salariés c’est porter un autre regard sur la performance de l’entreprise. Et , Camille, Flora, Charlotte, Thibault, et Taoufik, nous rejoignent pour participer à La Quadrature du Cercle.

o2J crée par Thomas Gadenne

o2J crée par Thomas Gadenne

Aperçu des échanges… de nombreuses questions ont été soulevées, des pistes de réflexion nous invitent à aller plus loin. Comme le talent , la notion de performance est relative et invite chacun à la re-challenger.
Quelle est la définition de la performance? Est-ce lié forcément à un indicateur?  parle-t-on de performance individuelle ou collective? ou sont-elles liées?
Performance PER-FORMANCE …PER =AVANCER …est ce l’objectif qu’on cible ou au delà (ex tir à l’arc japonais)… J’ai PERFORMÉ…J’ai PERFORE…J’ai EXCELLE = aller au delà de l’efficacité. Performance entre efficacité  (objectif) et efficience (moyens)?
A quoi sert la performance? Qu’est-ce que la performance? un dépassement? une dynamique? …UNE INVITATION A ÊTRE AVENTURIER…La performance aurait un caractère exceptionnel. Est-ce que la performance est le choix de l’inconfort ? paradoxe français où performance pourrait être associée à la recherche d’un cadre de travail, d’action!
La performance serait la création de valeur ? l’innovation?
La performance , pas une mais plusieurs. Quelles sont les différences elles, entre les pays?
A quel moment on arrête de mesurer la performance pour la trouver???
Est-ce que les performances s’annulent entre elles ? ( ex économique et écologique)
A quoi sert l’entreprise qui n’a pas de performance?!?!
La performance n’est-elle que le résultat? Elle est au bénéfice de qui?
il y a l’Objectif et en Chemin , qu’est-ce qui est le plus important?
Pourquoi s’attache t-on tant à la question de la performance? Est-ce une logique de contrôle dans laquelle nous sommes enfermés? Comment lâche-t-on prise? La Non Performance existe-t-elle?
Au fait, quelle est la vision de l’Homme et la Société derrière la performance? Quelle performance mettre en perspective aujourd’hui?
quelques expressions:
 » on doit être handicapé pour être performant »
« le plaisir de réussir dans la performance »
Quelques liens 
Le thème 2015  doit pouvoir faire avancer toutes ces questions en croisant des regards aussi divers que possible: chercheurs en économie, philosophie, scientifiques, associations, organisations collectives, chefs d’entreprise, dirigeants,étudiants,… voire des citoyens…vous êtes intéressés? Rejoignez nous pour chahuter ce mot, cette notion, cet sorte d’absolu. Que vous soyez à Lille ou ailleurs nous pouvons échanger, partager et nous nourri des uns et des autres sur ce thème. Nos outils numériques rendent accessibles et actifs en temps réel.

Vous avez dit Performance?

Atelier de controverses sur le talent

Atelier de controverses sur le talent

Malgré un été maussade, alterné entre pluie et soleil, nous espérons chers lecteurs que vous avez bénéficié d’un espace-temps agréable et relaxant. C’est la rentrée…L’édition BEEZ&CO 2015 démarre…cette année sera encore différente.

Le mouvement avance selon vos idées, attentes et envies de réflexion, et d’actions, pour faire bouger les lignes …les siennes propres et celle de notre environnement…en quête d’une harmonie de développement de nos entreprises ou organisations…harmonie entre l’Individu que nous sommes et les mondes économiques,sociaux, culturels et scientifiques dans lesquels nous évoluons.
Nous donnons RDV le 8 septembre 18H-20H à l’espace La Fusée de Skema Business School (merci Déborah pour ton accueil). A cette occasion, nous lancerons le thème et les projets d’ateliers 2015. Chacun exprimera la manière dont nous pourrions pousser la réflexion: angle de réflexion ,technique d’animation ou encore association à une action. Certains ont déjà exprimé leurs envies cet été, d’autres pourront le faire ce lundi. Enfin, nous verrons ensemble l’organisation de nos prochaines rencontres et l’usage d’un outil collaboratif (grâce à Xavier de Bewe) que nous appelons Le DOJO, notre nouvel espace de partage à distance, dont cher lecteur tu peux aussi accéder si tu souhaites être actif dans notre mouvement et pousser la réflexion avec nous. Fais le nous savoir en nous contactant: contact@beezandco.com
Le thème 2015 est autour de la notion de  » performance »
En perspective de cette première rencontre de la rentrée, nous vous proposons l’introduction suivante …une simple inspiration pour lancer les idées, le débat…la controverse.
Cher lecteur n’hésite pas à nous faire par de tes commentaires voire référence de réflexion en commentaire de cet article
 
Nous sommes dans une phase de transition entre recherche de performance selon la logique de l’économie productive dont nous sommes héritiers (individu, organisation, environnement) et la recherche de contribution avec l’émergence de l’économie collaborative (pair à pair) dont nous sommes tous les « jeunes créateurs » grâce à internet (potentiellement ou déjà actif). Fourmis ou abeilles, la création de valeurs ne se situe plus au même endroit. Pour la première, elle est immédiate et directe, pour l’autre elle est diffuse et indirecte.
L’économie issue de la contribution soulève de nombreuses questions. Elle remet en cause les modèles actuels. Elle a autant de modèles émergents que de champs d’actions. Elle est macro et micro. Elle repose sur l’évolution des organisations: du vertical au transversal. Et quel avenir reposera sur quelles économies demain?

Réfléchir à la notion de Performancec’est aborder la question de  la création de valeurs  en sens large , sous d’autres formes telle que la Contribution (merci Chekib G de ton effet miroir) , et soulever la question de la  Prospérité (telle que Isam S me l’a exprimée en juillet, celle de l’Homme dans la société). 
Ce thème peut être le lien interactif entre « force de la relation génératrice de valeurs », « organisations en E-CO-SYSTEME, créatrices de valeur? » et « Talent, facteur X! ».
Le thème 2015  doit pouvoir faire avancer toutes ces questions en croisant des regards aussi divers que possible: chercheurs en économie, philosophie, scientifiques, associations, organisations collectives, chefs d’entreprise, dirigeants,étudiants,… voire des citoyens
 
Alors, cher lecteur rejoint-nous dans la conversation, même à distance tu peux participer comme nous à réussir notre transformation, la sienne propre et celle de ton environnement afin de continuer à nous développer en harmonie
Quelques sources pour nourrir sa réflexion:

Lectures, invitations à porter un autre regard

Le mouvement BEEZ&CO vous propose de partager les lectures inspirantes qui ont nourri depuis deux ans nos réflexions et actions. Ces références de livres sont choisies par les membres de la communauté BEEZ&CO. Elles ont été citées et utilisées pour enrichir notamment les échanges dans le cadre du cercle de réflexion La Quadrature du Cercle.

Innovations technologiques 

Digital Citizen de David LacombledDavid LACOMBLED, Digital citizen, Éditions Plon

 

 

 

Pierre BELLANGER, La souveraineté numérique, Édition Stock

Michel SERRES, Petite Poucette, Éditions Le Pommier

Gilles BABINET, L’ère numérique, un nouvel âge de l’humanité, Editions Le Passeur 

Emmanuel Davidenkoff, Le tsunami numérique, Éditions Stock

Paul GRAHAM, Hackers and painters : De l’impact du numérique sur nos manières de penser, de travailler, de vivre. Un discours atypique sur la manière d’aborder ce sujet, avec un parallèle fait entre les développeurs et les peintres de la Renaissance.

Erik BRYNJOLFSSON et Andrew MCAFEE, Race against the machine : Ou comment la révolution numérique accélère l’innovation et la productivité, et change de manière irréversible notre manière d’appréhender l’emploi et l’économie.

Navi RADJOU, Jaideep PRABHU, Simone AHUJA, L’innovation Jugaad : L’idée : les structures et processus industriels de l’après-guerre (budgets R&D, hiérarchies, etc.) ne sont plus complètement adaptés au monde complexe qui est le nôtre. Il faut redevenir ingénieux, être débrouillard, et faire plus avec moins.

Agir autrement :

Vincent LORPHELIN, Le rebond économique de la France, 85 innovateurs, acteurs de la croissance et de l’emploi témoignent, Éditions Pearson

Jason FRIED et Jason HEINEMEIER-HANSSON, Rework

Sylvain DARNIL et Mathieu LE ROUX, 80 hommes pour changer le monde

Muhammad YUNUS, Vers un nouveau capitalisme

Philippe GABILLIET, Éloge de l’optimisme, quand les enthousiastes font bouger le monde, Éditions Saint Simon

Anne-Sophie NOVERL et Stéphane RIOT, Vive la co-révolution ! Pour une société collaborative, Éditions Manifestô

Jean-Paul DELEVOYE, Reprenons-nous !, Éditions Tallandier

Ash MAURYA, La méthode Running Lean, Editions Diateino : Une manière différente d’organiser le lancement d’une nouveauté (produit, service, concept, etc.)

Femmes & Développement :

Sandra LE GRAND, Entreprendre : un peu, beaucoup, passionnément, Éditions Télémaque

Aude DE THUIN, Femmes si vous osiez, le monde s’en porterait mieux, Éditions Robert LAFFONT

Valérie ROCOPLAN, Oser être la chef, Editions LEDUC.S

Sophie et Laurent Mayeux, Elles ont osé être remarquables

Repenser nos économies :

Joseph E. STIGLITZ, Le prix de l’inégalité, Éditions Les Liens qui Libèrent

Karin BORAS, Développement durable : l’avenir des PME, Éditions Afnor

Lester BROWN, Basculement, Éditions Rue de l’échiquier

Michel MEUNIER, Rebond, Éditions Rue de l’échiquier

Lester R. BROWN, Le Plan B : Pour un pacte écologique mondial, Éditions Souffle Court

Jean-Claude LEVY, L’économie circulaire : l’urgence écologique ? Monde en transe, Chine en transit

Jacques ATTALI, Pour une économie positive, Éditions Fayard / La Documentation française

André COMTE-SPONVILLE, Le capitalisme est-il moral ?, Éditions Albin Michel

Jeremy RIFKIN, La troisième révolution industrielle, Éditions Les Liens qui Libèrent

Talent, facteur X :

Stéphanie CRESCENT, Tous intelligents, Editions Odile Jacob

Le blog de Seth Godin (http://sethgodin.typepad.com/) : Un billet quotidien qui fait quasiment toujours mouche. Un vrai talent !

Futurbulences, un groupe de réflexion qui collecte et analyse des signaux faibles pour anticiper le monde de demain : https://www.facebook.com/groups/Futurbulences/

Page Facebook du mouvement des Barbares : https://www.facebook.com/groups/les100barbares/

Peter SENGE, La cinquième discipline, Éditions First

Salman KHAN, L’éducation réinventée, Editions JC Lattès

Peter Gumbel, On achève bien les écoliers, Éditions Grasset

Un démonstrateur pour la ville intelligente (Isam SHAHROUR à TedxLille) : https://www.youtube.com/watch?v=3nlrYAdDcw0

Le facteur X

Leibenstein H (1979) “X-efficiency : from concept to theory” Challenge, sept-oct, p13-22.

Leibenstein H (1982), “The prisoners’ dilemma in the invisible hand : an analysis of intra firm productivity”, American economic review, Vol 72 n°2, p 92-97.

Leibenstein H (1966) “allocative efficiency vs X-efficiency” American economic review, 56, p 392-415.

Leibenstein H (1975) “aspects of the X-efficiency theory of the firm” bell journal of economics, Vol 6, n°2 p 580-606.

De Alessi L (1983), « property rights, transaction costs and X-efficiency : an essay in economic theory » American economic review, Vol 73

Leibenstein H (1983), “property rights and X-efficiency : comment” American economic review, Vol 73,

Leibenstein H (1987), Inside the firm, the inefficiencies of hierarchy, Harvard university press.

Leibenstein H »A Branch of Economics Is Missing: Micro-Micro Theory, » Journal of Economic Literature, 17: 477-502

Veran L(2006)« Contrôle de la performance, pression des pairs et régulation de la coopération.De l’interaction à l’institution »intervention à l’association francophone de comptabilité (Tunis).

Veran L (1998), « Visibilité des processus, situations décisionnelles et création de valeur » dans : « Valeur marché et organisation » Actes des 14èmes journées des IAE, coordinateur J-P Bréchet, tome 1, p 446-456.

Stigler G J (1976) « The Xistence of X-Efficiency », American economic review, Vol 66

Shen T Y (1985), “Worker motivation and X-efficiency”, Kyklos, Vol 38, n°3 p 392-411.

1979, “The General X-Efficiency Paradigm and the Role of the Entrepreneur”. in: Mario Rizzo (ed.), Time,

General X-efficiency Theory and Economic Development de Harvey Leibenstein (1979)

Inflation, Income Distribution and X-Efficiency Theory de Harvey Leibenstein (1980)

Inside the Firm: The Inefficiencies of Hierarchy de Harvey Leibenstein (1 juillet 1988)

Theory of Economic Demographic Development de Harvey Leibenstein

Inflation, Income Distribution and X-efficiency Theory de Harvey Leibenstein (avril 1980)

 

 

Rencontres autour du talent

Lundi 30 juin 2014, Euratechnologies : Une effervescence particulière agite ce pôle d’excellence des Technologies de l’Information et la Communication. Mais où vont-ils tous ?  Des flèches indiquent « Journée BEEZ&CO, Talent le facteur X ! »… Moi, ça m’intrigue en tout cas !10428297_469951953107373_3081717201081700249_o

9h : Déjà, les premiers participants arrivent, mais tout est prêt pour les accueillir. Un badge au prénom de chacun : après tout, on fait tous partie de la large communauté BEEZ&CO. L’ascenseur de verre marche à plein régime jusqu’au cinquième étage abritant la salle VIP et ses terrasses avec vue imprenable sur les toits de Lille. Le soleil semble au rendez-vous, et l’ambiance est très vite à la rencontre et la découverte de l’autre. Le brouhaha monte crescendo, chacun se connecte : déjà les premières cartes de visite s’échangent.

9h30 : Après un medley de vidéos souvenir des deux précédentes Journées BEEZ&CO, on se met doucement dans l’ambiance grâce à un Autre regard de dirigeant, celui de Corinne Molina, nouvellement Présidente du directoire du groupe Mäder. Cela rassure d’entendre que même les plus grands ont douté dans leur parcours, et qu’avec de la motivation, on arrive à dépasser ses craintes. Pour elle, le Talent est une question de sens et de confiance. « Il faut savoir écouter sa petite voix et apprendre à se connaître soi-même », nous confie-t-elle.

Puis, Serge Capot nous apporte un éclairage utile sur le facteur X, variable organisationnelle étudiée par un économiste, Harvey Leibenstein, dès les années 60, qui intègre le management dans la recherche économique… un contre-pied aux théories néo-classiques. Le facteur X  repose sur les liens invisibles entre les individus. Pour Serge, « C’est l’humain qui fait la différence dans la performance de nos entreprises et le rôle de l’entrepreneur ».

Pierre Daniel enchaîne et nous livre un témoignage remarquable sur l’importance de la rente relationnelle. On sait maintenant que le fonctionnement en réseau est plus efficace en entreprise que le fonctionnement bureaucratique.

Mourad Oural, homme de design, démontre dans son expérience que le Talent peut se révéler par le design, en particulier pour innover.  L’exemple de son expérience avec Les Eaux du Nord prouve que l’innovation est partout, et que les hommes, qu’il soient du terrain, manager ou dirigeant, ont en eux toutes les idées et réponses à l’évolution de leur entreprise. Il suffit de les révéler dans un contexte approprié, celui de la co-création, du co-design, « vous l’appellerez comme vous voudrez ». Mourad avoue ne pas être fan de ces verbatim, car ce qui compte selon lui, c’ est le fruit du travail en collectif.  Son mot à lui est les Ateliers Pang !

Après chaque Histoire autour du Talent, chacun y va de ses questions, remarques, ce qui provoque certaines controverses. Damien Selosse et Eric Delobel nous font voter : 1 doigt levé pour non, 3 pour bof, 5 pour oui absolument. A voté !

10421179_468938463208722_6769818265946041746_n

11h15 : Après une pause gaufres et cafés, les témoignages s’enchaînent. Ça y est, on est hors timing, mais ce n’est pas grave, rien ne presse, on a La Journée devant nous !

Pour reprendre, le détonant Antoine Brachet nous présente son mouvement des Barbares, ceux « qui n’ont pas envie de faire l’autruche ».

Pour continuer, la provocante Isabelle Deprez nous invite à penser que « le talent, c’est plus le plaisir de faire ». Son témoignage et son invitation à la controverse ont fait naître un groupe de travail pour les ateliers de l’après-midi : le talent est-il le plaisir de faire ?

Je suis impressionnée par l’histoire de Jean-Charles Cailliez, ou le prof qui avait des devoirs le soir ! Son expérience de classe inversée nous bluffe tous, moi étudiante encore plus.

Isam Shahrour vient avec un autre angle de pensée sur le talent. Il insiste sur notre responsabilité à user de nos talents, notamment pour ralentir la dégradation grandissante de notre environnement… Un sujet essentiel pour notre bien-être à tous.

13h : Pause déj’ bien méritée, en compagnie de Gaël de Pulp Kitchen et de sa cuisine sans gluten et sans lactose, colorée, imaginative, talentueuse, en total accord avec cette Journée. Gaspacho aux saveurs du Mexique, quiche aux légumes du soleil, carrot cake au goût d’amande, et pour finir, une tuerie de « No cheese cake ». Impossible de résister, je m’en ressers ! Et pour accompagner ces délices, une petite dégustation des Vins (bio) de Pauline, le tout dans la bonne humeur et la convivialité. Tout pour se faire du bien, avoir du plaisir et continuer à se connecter.

14h15 : C’est déjà reparti pour deux dernières Histoires : celles de Nicolas Crestel et Stéphanie De Raikem, autour des notions de recrutement par recommandation et de gouvernance collaborative. Allez, on peut l’avouer, on a bien débordé, mais c’était passionnant de les écouter parler, pour Nicolas d’une autre forme de recrutement et pour Stéphanie de travailler par rôles et non pas selon des fiches de poste.10457655_469953089773926_5447386662479777967_o (1)

15h : Le café est enfin prêt, idéal pour réveiller les neurones qui commencent à chauffer fort, et se mettre en forme pour les ateliers. Chacun choisit son thème :  « Comment révéler le talent ? », « Sans plaisir, le talent est-il possible ? » ou bien « Talent et interculturalité ». Après 20 minutes de réflexion et une présentation pour chacun des trois groupes, ça hacke fort, et interdiction de répondre pendant que l’on se fait hacker.

17h : Grâce à Caroline Valent, nous savons maintenant que BEEZ&CO, Le Business sous un autre regard, est un mouvement actif, avec du dynamisme à revendre pour 2015 ! Yann Griset nous livre sa synthèse de La Journée. Finalement, la controverse ne vient-elle pas de nos différences de définition du mot « talent » ? Parlons-nous de Talent ou d’effet talent ?

17 h 30 : La Journée BEEZ&CO touche à sa fin. On boit un verre. On continue à discuter. Chacun repart le sourire jusqu’aux oreilles.

C’était une Journée riche en rencontres et en sources d’inspiration : un Mondial des bonnes initiatives ? Former des équipes dans sa salle de classe ? Pendant que certains rangent, d’autres trouvent le moyen de concilier Talent et football… Verdict du match : 2-0 pour les Bleus. Preuve que les Français peuvent être talentueux !10516848_10152531753704847_3390325121981740723_n

Brd_JehIgAAHP1IEt puis d’autres ont tellement croisé les regards qu’ils en ont laissé leurs lunettes… En tout cas, il y a fort à parier qu’ils en soient ressortis changés, valorisés, prêts à voir le monde avec un regard neuf et à le diffuser autour d’eux, pour faire émerger « bouquets de talents » et initiatives.

L’équipe organisatrice vote 5/5 pour la réussite de cette Journée et remercie tous les participants ainsi que Pierre Visez pour ses clichés ! A l’année prochaine… le 30 juin 2015 !

10463763_468959919873243_593287443752540753_o

photo facebook mathilde

Mathilde Nicolas, étudiante à l’EDHEC Business School

Stagiaire et membre de la communauté BEEZ&CO

Membre de l’association Human’East

Le mouvement BEEZ&CO accélère le changement depuis deux ans

Il n’y a pas de doute…Parce que plus rien ne sera jamais pareil…Le mouvement BEEZ&CO, Le Business sous un autre regard se renforce, se dynamise et s’accélère. La Journée BEEZ&CO sur le thème « Talent, Facteur X ! » a réuni pour sa 3ème édition des personnes de tous horizons, parfois tout juste arrivés dans le mouvement, d’autres fidèles depuis quelques mois ou de la première heure. C’est un moment privilégié qui permet de se connecter, d’échanger, de partager, de débattre… De se confronter à l’autre, de se nourrir de la richesse des croisements de regards. Depuis mars 2012, date de création de BEEZ&CO, La Journée fut le moment privilégié de présenter l’avancement du mouvement et d’évoquer la suite. Après cette journée animée et détonante, on en profite pour vous faire le bilan de la première période d’existence.

BEEZ&CO (4)

BEEZ&CO, c’est aujourd’hui une communauté diversifiée qui grandit depuis deux ans. On y rencontre des enseignants, des chercheurs, des intellectuels, des entrepreneurs et des dirigeants, de tous secteurs d’activité , privé et public… Hommes, femmes, de 20 à 76 ans, c’est aussi 27 étudiants de l’Iteem. Ces derniers ont participé à l’expérience de la réflexion en organisant des rencontres-débats entre décideurs sur des thèmes de business modèles qu’ils ont choisis et préparés en amont dans le cadre pédagogique.

Capture d’écran 2014-07-07 à 18.05.17

Le mouvement BEEZ&CO ce sont des contenus continus et ponctuels, fruits de la réflexion poussée dans le cadre de La Quadrature du Cercle (notre cercle de réflexion) et partagés entre les membres de la communauté: écriture d’articles, échanges d’études et documentations, publications suite aux Journées BEEZ&CO. C’est aussi : beaucoup de travaux à découvrir et à méditer sur le fonctionnement et l’évolution de nos organisations, des thèmes approfondis et chamboulés chaque année, de l’actualité marquante via L’&CO la revue de presse mise en ligne sur Paper Li, et des sources d’inspiration sur notre blog régulièrement enrichi.

Capture d’écran 2014-07-04 à 18.06.12Lors des RDV annuels de la communauté, les membres ont déjà pu échangé sur :

La force de la relation, génératrice de valeurs pour l’entreprise ? A La Journée BEEZ&CO 2012

En quoi l’organisation en éco-système est-elle génératrice de valeurs pour tous ? A La Journée BEEZ&CO 2013

Talent, le facteur X ! A La Journée BEEZ&CO 2014

Et vous pouvez déjà retenir le 30 Juin 2015 pour la quatrième édition de La Journée BEEZ&CO…

journée beez&co

Enfin, BEEZ&CO apporte son soutien à de nombreuses actions en synergie, tels que TEDxLille, avec sa première édition en mars dernier, et le mouvement des #Barbares. Convaincu que l’enseignement doit être lui-même au coeur du changement, nous nous rapprocherons dès 2015 de l’Université Catholique de Lille pour de nouveaux projets : la Wikiradio et Mosaïc Lille… On vous en dit plus très prochainement.

Capture d’écran 2014-07-04 à 17.34.00

Pour nous, 2015 s’annonce grandiose ! Les participants à La Journée 2014 sont nombreux à avoir dit OUI pour soutenir activement BEEZ&CO, et les projets sont nombreux. Pour en savoir plus, accédez :

Capture d’écran 2014-07-04 à 17.07.57

– à la présentation « BEEZ&CO, De quoi parle-t-on ? »  pour comprendre la genèse du mouvement et ses actions

– au bilan complet « BEEZ&CO, Où en est-on ? » pour faire le point sur cette aventure et avancer toujours plus

Retrouvez nos contenus (comptes-rendus, vidéos et autres travaux) sur Slideshare et Youtube pour revivre les moments forts de nos rencontres.

Et vous, êtes-vous connecté à BEEZ&CO ?

RDV sur Twitter, Facebook, Viadeo, LinkedIn et Google + !

 


photo SolèneSolène Duvanel
, étudiante à l’EDHEC et présidente de l’association de solidarité internationale Human’East, stagiaire et membre de la communauté BEEZ&CO.

Le talent est-il mesurable?

Désolé, il n'y a pas de sondage pour le moment.

En 2014, à l’occasion de La Journée BEEZ&CO, le 30 juin (inscrivez-vous ici), nous avons voulu pousser la réflexion sur le mot « talent ».  La quarantaine de regards croisés lors des réunions du cercle de réflexion BEEZ&CO, La Quadrature du Cercle, a unanimement soulevé la question de la mesure du talent que nous pouvons constater dans un grand nombre de nos entreprises et institutions. Dès l’école on parle et explique ce qu’est le talent. On essaye de le détecter, de le révéler et de l’évaluer . Le « talent » est devenu une ressource recherchée voire « fantasmée ». Pour Le cercle de penseurs BEEZ&CO, la dérive de ce mot mérite d’être repensée et challengée à notre époque où l’individu doit être acteur de son développement et celui de son environnement.

Et vous, quel est votre regard ?

BEEZ&CO

A l’aube d’une révolution controversée…

Pour la deuxième année consécutive, l’Iteem et BEEZ&CO poursuivent leur partenariat et continuent l’expérience avec 18 étudiants de 5e année dont nous faisons partie. Le projet initié l’année dernière faisait émerger une expérience pédagogique innovante en entraînant des étudiants d’école d’ingénieur dans un mouvement d’intelligence collective autour des questions du business sous un autre regard. Cette année l’expérience évolue, fort de la première édition, et nous invite à contribuer à lancer les cartouches de la connaissance, un nouveau contenu de réflexion à destination des décideurs sur les business modèles.

Pour mieux comprendre notre action dans cette démarche, nous posons nos questions à Caroline Valent, une des protagonistes de cette collaboration entre enseignement supérieur et mouvement d’intérêt commun

Quels sont la finalité et l’objectif principal de ce partenariat ?

L’idée de départ reste la même : croiser l’action de la communauté BEEZ&CO et l’enseignement instruit à l’Iteem.

Pierre Daniel, avec qui j’ai forgé cette idée, et moi  défendons la conviction que notre époque nous invite à réfléchir autrement à nos modèles de business et à nos organisations. Les défis actuels et à venir nous incitent à créer des opportunités d’évolution voire d’innovation. Pierre Daniel fait partie de La Quadrature du Cercle, que nous choisissons de traiter. Intellectuels, chercheurs, experts et dirigeants, chefs d’entreprise, créateurs croisent leurs connaissances avec leurs expériences. C’est ce que nous appelons la Connaissance par la réalité.

C’est tout naturellement qu’impliquer des futurs managers nous a semblé évident. Votre regard de futurs décideurs (quelle que soit la forme de votre projet et le choix de votre parcours professionnel à venir) est important. Votre participation à une communauté de décideurs qui pousse à la réflexion sur nos actions dans nos entreprises et leur environnement est une nécessité. C’est vous, entre autres, qui allez contribuer au monde dans lequel nous vivrons, et surtout celui de vos enfants (même si ce n’est pas votre préoccupation du moment).

Pierre Daniel et moi, avec nos quarantaines d’années passées, faisons partie de ce que j’appelle une « génération pont ». Nous avons appris à nous adapter aux enseignements et aux systèmes forgés par nos anciens. Nous sommes les enfants de la génération 68’. Nous avons intégré dans notre vie le digital alors que nous avons été éduqués par l’écriture au stylo à plume. Comme vous, nous ne sommes plus des hommes traditionnels mais des hommes cyborg du point de vue anthropologique.

5

Le monde dans lequel nous vivons change notre modèle de civilisation, notre modèle de pensée, de fonctionnement. Nous devons continuer à avancer et progresser, et accompagner le changement profond de comportement. C’est en vous impliquant que nous pouvons réussir à développer les 20 ans à venir avec vous. C’est comme une sorte de Nouvelle Renaissance, pour reprendre le thème du TEDxLille qui aura lieu le 8 mars.

6

Nous sommes convaincus que vous avez tout à gagner à être acteurs de vos choix, à être entrepreneurs de vous-mêmes… avec tous.

Pour cela nous avons choisi un mode d’apprentissage différent ; celui de mettre à profit votre côté sachant développé depuis que vous allez à l’école avec votre esprit critique et votre capacité à partager avec d’autres sans être pollué de règles instruites dans l’entreprise après quelques années.

C’est votre liberté de conceptualisation, de réflexion et d’expression qui nous intéresse ici.

La promesse de l’Iteem est de créer des profils différenciant de futurs décideurs par leur croisement de sensibilités : ingénieur, manager, entrepreneur. Les profils Iteem sont réputés pour avoir une ouverture d’esprit et un autre regard sur leur apport à la société.

La promesse de BEEZ&CO, Le Business sous un autre regard, est de mettre la réflexion au service de l’action en prônant l’enrichissement par la diversité, l’importance de l’indépendance de pensée afin de nourrir le débat, et d’inciter chacun à être entrepreneur de soi pour son bien individuel et le bien commun.

La finalité est donc d’élargir la réflexion collective de la communauté BEEZ&CO avec des futures générations de décideurs.

L’objectif est de vivre une expérience pédagogique innovante avec des étudiants d’enseignement supérieur qui se préparent à rejoindre le monde du travail.

Est-ce que ces points ont évolué et sont-ils voués à évoluer ?

Your Way Road Arrow Direction Moving ForwardLe projet a vu le jour en partant d’une idée convergente de deux personnes. La première expérience nous a permis de créer le sens de ce que nous recherchions (voir première question). L’enjeu d’un tel projet n’est pas d’être dans le WHAT ou le HOW (ce qui nous est enseigné à tous dans les écoles/universités et entreprises pour développer un projet), mais dans le WHY. Et pour respecter le WHY, le mode itératif est naturellement la manière dont nous construisons cette expérience avec les étudiants : pas à pas, en mode test et dans le temps par vague de cycle. Avec vous nous vivons l’expérience du second cycle.

Le projet n’est d’ailleurs pas né d’une démarche institutionnelle (qui passe par une validation conceptuelle du projet par une instance mandatée qui juge stratégiquement si cela est conforme ou non au schéma directeur) mais d’une réelle envie de développer une expérience qui fera sens par son simple résultat et évoluera naturellement poussé par d’autres expériences d’autres étudiants.

Le projet dépend donc de la manière dont les étudiants prennent possession de sa réalisation, pour cela il doit faire sens… et ce n’est pas le terrain de connexion le plus évident au contraire.

Pourquoi avoir fait évoluer le partenariat et le module proposé aux élèves ?

De l’idée de départ (intégrer des futurs managers dans la Quadrature du Cercle et tester une expérience pédagogique différente dans ce cadre), nous l’avons enrichie pour lui donner une forme « produit » au sens marketing. Nous sommes passés de l’idée au concept (une démarche logique de création).

Le défi de cette année est de créer un concept de contenus qui sera le fruit de la contribution des étudiants de 5ème année de l’Iteem.

Dans une logique de créer la connaissance par la réalité (croisement de la connaissance avec l’expérience terrain), Pierre Daniel vous propose de choisir chacun un sujet de business modèle qui vous inspire et de travailler son/ses concepts ; ce qu’il appelle la conceptualisation. Il vous invite à pousser votre réflexion  dans une démarche de recherche initiatique.

7En parallèle, je vous aide à préparer les rencontres avec des décideurs (5 à 8 par rencontre par groupe) afin de croiser votre réflexion sur vos propositions de sujets de business modèles avec leur expérience concrète du terrain de l’entreprise et du marché. Entre septembre et décembre 2013, vous préparez. Entre  janvier et mars 2014, vous vous confrontez à la réalité. A l’issue des rencontres, vous aurez construit un contenu pensé, enrichi de témoignages. Ce sera la première base des cartouches de la connaissance que nous voudrions lancer à terme avec Pierre Daniel.

Sous un format 5Mn ou 15Mn à lire, nous aimerions proposer aux décideurs d’accéder à une connaissance enrichie, filtrée intelligemment et accessible simplement et rapidement. C’est une occasion de prendre de la hauteur en bénéficiant de l’apport d’une intelligence collective réputée Iteem-BEEZ&CO. C’est ce que nous appelons Les Cartouches de la Connaissance.

Pour la deuxième année d’expérience, vous allez nous aider à créer les fondements de ce concept.

Quels sont les atouts qui ressortent de l’expérience précédente ?

Ils sont de différentes natures:

▪         Cette première expérience faisait sens. Les étudiants ont joué le jeu et permis de préparer Les Ateliers de Controverses lancés lors de notre Journée du 2 juillet 2013. Ils ont contribué à donner naissance à un contenu BEEZ&CO.

▪         Certains ont réfléchi à leur projet professionnel. Bien sûr, c’est la globalité des expériences qui les ont aidés à avancer dans leur réflexion ; mais je crois volontiers que certains ont intégré de nouveaux angles de pensée suite à cette expérience hors norme (conscient et inconscient).

▪         Un débriefing important a fait apparaître les axes de travail et confirmé l’intérêt de réitérer l’expérience mais en la faisant évoluer (mode itératif).Business Discussion

▪         Capitaliser sur une telle expérience pour donner l’occasion à un étudiant de présenter son implication dans un projet sociétal qui vient enrichir son cursus de projets managériaux ou entrepreneuriaux.

▪         Aller plus loin dans l’expérience et lui donner son périmètre propre dédié au partenariat avec l’Iteem au travers de la démarche pédagogique de Pierre Daniel et de l’ambition de l’Iteem de faire de ses étudiants des « entrepreneurs de soi »

Etant à l’initiative de ce partenariat, quels sont pour vous les points forts de cette collaboration entre les élèves Iteem et la communauté BEEZ&CO ?

Nous ne sommes qu’au début. Le temps nous fera découvrir d’autres opportunités et questionnements. Mais cette première expérience a forgé certaines convictions :9

▪         Pour créer une intelligence collective active et utile à la communauté, il est nécessaire d’enrichir les sources et les points de vue. Celui des étudiants du haut de leurs vingtaines d’années est aussi important que celui d’une personne déjà très expérimentée voire qu’on qualifierait de sage de par son grand âge. La mixité de pensées est obligatoire pour faire évoluer notre société très suiveuse actuellement.

▪         Aider à développer l’esprit critique des jeunes face au monde qui les environne ; voire peut-être leur faire découvrir ce monde. Je suis étonnée parfois du manque de curiosité ou plutôt de clés de lecture sur le monde actuel. Nous sommes très enfermés dans une vision unique de notre société. Notre plus grand danger est de croire que nous savons tout et que nous maîtrisons tout. C’est ce que ce plait à rappeler Clara Gaymard, dirigeante de GE France et intervenant pour BEEZ&CO. Comme le rappelle Luc Simonet, l’optimisme n’est pas un combat contre le pessimisme mais plutôt contre le cynisme.11

▪         Donner envie à des futurs décideurs de s’impliquer en étant moins égoïstes et plus enclins à être acteurs du monde qu’ils façonneront tout en partageant avec les autres leurs connaissances, expériences, et en sachant prendre des décisions justes qui maintiennent un équilibre entre l’économique, le social et l’environnement ; mais surtout avec l’homme.

Je ne peux qu’être ravie de savoir que certains d’entre vous êtes investis et engagés.

▪         Créer une expérience unique qui démontre de l’intérêt de distinguer l’enseignement d’une école comme l’Iteem.

Qu’est-ce que les élèves de l’Iteem peuvent apporter à BEEZ&CO, et inversement ?

La force de l’interaction entre les étudiants de l’Iteem et BEEZ&CO est dans la rencontre avec les décideurs. Ces derniers sont choisis de façon aléatoire puisque c’est le fruit de votre travail de constitution du fichier d’invités.

Ceux qui participeront et échangeront avec vous sur le fruit de votre réflexion donneront sens à vos idées et à votre travail conceptuel. C’est ce croisement qui donnera naissance à un contenu BEEZ&CO fiable et viable ; pas celui que vous imaginez être exact, pas celui qu’on lit dans les livres, celui que vous aurez CO-construit avec ces décideurs.

1C’est le fruit du travail de réflexion, de partage et de collaboration qui donnera naissance à une intelligence collective d’une qualité propre aux personnes qui y contribuent.

Vous,  étudiants de l’Iteem, apportez votre énergie, vos doutes, votre regard neuf.

BEEZ&CO est un moyen de vous donner la parole auprès de décideurs et de réfléchir ensemble à ce qui pourrait aider l’autre dans son rôle de dirigeant, chef d’entreprise, créateur ou encore administrateur.

Pensez-vous que le partenariat perdura ? Quelles sont les actions à mettre en place pour cela ?

Nous sommes seulement à la seconde expérience. On a envie que cela dure, car chaque année, une nouvelle équipe d’étudiants vient challenger la démarche initiée. Tous les ans, cela produit une nouvelle dynamique, puisque les acteurs changent. Comme j’aime à l’appeler, c’est une spirale dynamique de mouvement. Et elle s’arrêtera quand elle ne pourra plus se nourrir des interactions entre individus et organisations motrices.

Il faut accepter que l’éphémère soit dans la durée. Il faut souhaiter que cela dure tant que cela fait sens. Le risque est dans l’institutionnalisation (décrocher de la réalité et des hommes). C’est pourquoi  je suis sûre que cela durera tant que ce sera porté par une communauté de personnes convaincues. Pierre Daniel et moi-même sommes à la genèse, mais demain ce seront peut-être d’autres qui rejoindront cette expérience pour l’enrichir et la faire évoluer : qui sait ? Des étudiants de la première expérience, des enseignants, des décideurs, d’autres ?

L’avenir nous le dira …à suivre.

Souhaitez-vous étendre ce partenariat avec d’autres écoles et/ou d’autres promotions de l’Iteem ?

Nous avons d’autres partenariats en cours avec d’autres écoles (SKEMA sur la performance du Développement Durable) et universités, avec d’autres démarches pédagogiques complémentaires.

10

Comme je l’ai précisé, ce projet est issu de la réflexion de deux personnes dont Pierre Daniel. L’Iteem est entre autres son terrain d’expérimentation pédagogique. Les cartouches de la connaissance forgent leur ADN dans l’Iteem sous la ligne directrice de notre mouvement… en tout cas c’est ce que je crois aujourd’hui. Toutefois le but n’est pas de cloisonner mais bien de co-produire. En somme, rien n’est acquis, tout est à découvrir.

Conclusion

La démarche de BEEZ&CO s’inscrit dans le cadre d’une réflexion sur les modèles business actuels, afin de faire émerger de nouvelles idées et opportunités d’innovation. De par la nature de cette démarche, il est naturel que des élèves de l’Iteem, futurs décideurs, souhaitent s’impliquer dans ce projet. Ce travail de réflexion nous permettra de mieux comprendre la complexité de l’environnement dans lequel nous seront amenés plus tard à travailler et entreprendre, nous aidant ainsi à nous poser les bonnes questions lorsque nous aurons des décisions importantes à prendre.

A travers la création des cartouches de connaissances, nous sommes amenés à rechercher intelligemment du savoir nouveau. La mise en abîme de ces connaissances face à l’expérience des décideurs d’aujourd’hui nous permettra de mieux appréhender la relation à la réalité des concepts choisis.

Les discussions qui en découleront serviront de point de départ à un processus de réflexion commun qui évoluera au travers des rencontres avec d’autres décideurs.

Cette interview a été réalisée par :

Matthieu FOUGERE DE COMARMOND

Camille FOURNIER

Valentin LECERF

Nicolas LEPOUTRE

Benoit LEQUEBIN

Sources des images :

http://business.lesechos.fr/images/2013/10/07/9432_1381161528_management-autrement.jpg

http://dantotsupm.files.wordpress.com/2010/11/discussion-2.jpg

http://a402.idata.over-blog.com/400×265/4/34/14/20/2013-2/multi-channel-consumer-300×199.jpg

http://tech.co/wp-content/uploads/2013/09/TED_SimonSinek.jpg

http://www.janssens-coaching.com/wp-content/uploads/2013/08/Fotolia_49501707_XS.jpg

http://www.blablachronique.com/wp-content/uploads/2011/06/Intelligence_collective_et_betise_individuelle_t.800.jpg

http://www.expert-comptable-architectes.fr/wp-content/uploads/2013/01/architecte-autoentrepreneur.jpg

http://cache.media.education.gouv.fr/image/Innovation_et_experimentation/59/5/innovation-experimentation_248595.jpg

http://aidealaconquetecommerciale.files.wordpress.com/2011/06/interview-de-dc3a9cieurs-dentreprise.jpg

Je vous souhaite bonne année

A tous,
A chacun,

Ce 1er janvier 2014 , c’est un message personnel que je souhaite écrire à tous ceux qui suivent de prés et de loin notre action communautaire depuis deux ans.

On s’est rencontré par le fruit du hasard ou par chance (incarnée par des personnes bienveillantes convaincues de l’importance de construire une intelligence collective indépendante). Puis, on se connecte,  on échange.  On vous invite à réfléchir voire à pousser à la controverse.

Etudiants ITEEM2013

Et,la réflexion nous entraine à produire une action concrète comme celle initiée avec l’iteem en 2013.

Nous sommes dans la même mouvance de croyance intellectuelle quelques soient nos différences. Nous avons envie de faire évoluer les choses, pas forcément pour les mêmes motifs. Nous partageons la conviction qu’il faut agir…différemment et inspirer , entrainer d’autres qui pensent comme nous, quelque soit l’âge et le parcours professionnel. Il s’agit de motiver d’autres décideurs à porter un autre regard sur le business.

LQDC1LQDC2

Pour toutes ces raisons et parce qu’il est important de porter attention aux uns et aux autres dans un monde où l’individu devrait avoir une place majeure dans ses choix et actions, où réflexion devrait rimer avec richesse, je vous souhaite une excellente fin d’année et vous remercie pour votre envie, votre motivation, votre implication à faire bouger les lignes… Bref à être entrepreneur de soi avec les autres… Même si le chemin est parfois sinueux.

Parce que plus rien ne sera jamais pareil… je suis encore plus convaincue avec ces deux premières années d’existence de notre mouvement communautaire que l’avenir se construira en invitant à réfléchir, en privilégiant l’enrichissement par la diversité et en produisant l’effort d’agir pour la communauté au delà de nos activités business. Et, cela n’est pas sans efforts et difficultés tellement notre environnement nous incite à nous renfermer sur nos préoccupations quotidiennes, dans notre unique intérêt personnel. C’est un autre angle de vue sur le monde qui nous environne qui nous fera tous avancer en portant un regard tel un observateur, un chercheur, un innovateur. Soyons optimistes, constructifs et agissons pour au moins essayer de faire bouger les lignes.

Alors donnons nous RDV en 2014 pour ceux qui veulent continuer l’aventure humaine BEEZ&CO, Le Business sous un autre regard…Et, bienvenue à ceux que vous souhaitez inviter à rejoindre notre communauté d’intérêt.

Merci pour votre énergie,

Merci pour vos conseils,

Merci pour vos chahutements,

Merci pour votre sincérité,

Merci pour votre générosité,

Merci pour votre implication …

Sans ces ingrédients précieux nous n’aurions jamais pu faire naître ce projet engagé et engageant, indépendant et parti sans ressource financière. Il est aujourd’hui le fruit du travail de chacun.

Enfin, je remercie…

Les initiatrices BEEZ&CO

…particulièrement Anne LucieAurélieKarine qui ont cru comme moi qu’il fallait faire quelque chose et qui avec  Marie Anne G font que BEEZ&CO est ce qu’il est aujourd’hui.La Journée BEEZ&CO 2 juillet 2013 Caroline Valent Aurelie Duquennoy Marie Anne Giroult Karine Lafontaine

Marie Anne B venue de Nice, Loren et Matthieu ont donné un coup de boost à notre Journée du 2 Juillet pour sa réussite. Jean Louis,  Sophie & LaurentArnaud Calvet, Mourad OuralJean Michel Lobry vous nous avez soutenus depuis le début en nous faisant bénéficier de vos talents pour donner forme aux contenus BEEZ&CO.

Des partenaires contributeurs ont su nous donner le coup de pouce nécessaire pour une telle aventure: Euratechnologies en les personnes de Raouti Chehih et Jerome Fauquembergue , Cooking&Cie en les personnes des CookettesBBG market, Grant Thorton en la personne de Florence D’Haussy, La Poste en les personnes de Franck Cislini et Patrick Romagni , l’imprimeur innovant Sobook et le couple Mayeux photographes au regard innovant.

SophieJulieMarionRémyCharlotteVirginieClara ont participé à l’organisation de nos manifestations 2012 et 2013 dans le cadre de leur formation à chacun.

Pierre Giorgini 2 juillet 2013 La Journée BEEZ&COEt des intervenants de qualité ont bien voulu témoigner et partager leur autre regard sur le Business en 2012 : Clara Gaymard, Isabelle Decoopman, Stef Denayer, Karin Boras, Laurent Vergult, Elodie Bia,Eric Alexandre, Gregori Vincens, Alice Guilhon, Hervé Bébin, David Héry , Gilbert Brillant… en 2013, Pierre Giorgini, David Lacombled,Antoine Brachet, Dominique Chuffart, John Lewis, Jacques Hardoin,Patrick Romagni, Vianney Bourgois, Chekib Gharbi, Pierre Daniel,Isabelle Decoopman, Erwan Gringoire, Alexia Noyon, Marc Broucqsault, Rémi Lejeune

Caroline VALENT-@carolinevalent

BEEZ&CO 2012 …2013 … en quelques images

Journée2012

Débat tournant La Journée BEEZ&CO 2 juillet 2013Communauté BEEZ&CO

Staff BEEZ&CO

Source images: MAYEUX Photographes , un autre regard sur les hommes et son environnement