Rencontres autour du talent

Lundi 30 juin 2014, Euratechnologies : Une effervescence particulière agite ce pôle d’excellence des Technologies de l’Information et la Communication. Mais où vont-ils tous ?  Des flèches indiquent « Journée BEEZ&CO, Talent le facteur X ! »… Moi, ça m’intrigue en tout cas !10428297_469951953107373_3081717201081700249_o

9h : Déjà, les premiers participants arrivent, mais tout est prêt pour les accueillir. Un badge au prénom de chacun : après tout, on fait tous partie de la large communauté BEEZ&CO. L’ascenseur de verre marche à plein régime jusqu’au cinquième étage abritant la salle VIP et ses terrasses avec vue imprenable sur les toits de Lille. Le soleil semble au rendez-vous, et l’ambiance est très vite à la rencontre et la découverte de l’autre. Le brouhaha monte crescendo, chacun se connecte : déjà les premières cartes de visite s’échangent.

9h30 : Après un medley de vidéos souvenir des deux précédentes Journées BEEZ&CO, on se met doucement dans l’ambiance grâce à un Autre regard de dirigeant, celui de Corinne Molina, nouvellement Présidente du directoire du groupe Mäder. Cela rassure d’entendre que même les plus grands ont douté dans leur parcours, et qu’avec de la motivation, on arrive à dépasser ses craintes. Pour elle, le Talent est une question de sens et de confiance. « Il faut savoir écouter sa petite voix et apprendre à se connaître soi-même », nous confie-t-elle.

Puis, Serge Capot nous apporte un éclairage utile sur le facteur X, variable organisationnelle étudiée par un économiste, Harvey Leibenstein, dès les années 60, qui intègre le management dans la recherche économique… un contre-pied aux théories néo-classiques. Le facteur X  repose sur les liens invisibles entre les individus. Pour Serge, « C’est l’humain qui fait la différence dans la performance de nos entreprises et le rôle de l’entrepreneur ».

Pierre Daniel enchaîne et nous livre un témoignage remarquable sur l’importance de la rente relationnelle. On sait maintenant que le fonctionnement en réseau est plus efficace en entreprise que le fonctionnement bureaucratique.

Mourad Oural, homme de design, démontre dans son expérience que le Talent peut se révéler par le design, en particulier pour innover.  L’exemple de son expérience avec Les Eaux du Nord prouve que l’innovation est partout, et que les hommes, qu’il soient du terrain, manager ou dirigeant, ont en eux toutes les idées et réponses à l’évolution de leur entreprise. Il suffit de les révéler dans un contexte approprié, celui de la co-création, du co-design, « vous l’appellerez comme vous voudrez ». Mourad avoue ne pas être fan de ces verbatim, car ce qui compte selon lui, c’ est le fruit du travail en collectif.  Son mot à lui est les Ateliers Pang !

Après chaque Histoire autour du Talent, chacun y va de ses questions, remarques, ce qui provoque certaines controverses. Damien Selosse et Eric Delobel nous font voter : 1 doigt levé pour non, 3 pour bof, 5 pour oui absolument. A voté !

10421179_468938463208722_6769818265946041746_n

11h15 : Après une pause gaufres et cafés, les témoignages s’enchaînent. Ça y est, on est hors timing, mais ce n’est pas grave, rien ne presse, on a La Journée devant nous !

Pour reprendre, le détonant Antoine Brachet nous présente son mouvement des Barbares, ceux « qui n’ont pas envie de faire l’autruche ».

Pour continuer, la provocante Isabelle Deprez nous invite à penser que « le talent, c’est plus le plaisir de faire ». Son témoignage et son invitation à la controverse ont fait naître un groupe de travail pour les ateliers de l’après-midi : le talent est-il le plaisir de faire ?

Je suis impressionnée par l’histoire de Jean-Charles Cailliez, ou le prof qui avait des devoirs le soir ! Son expérience de classe inversée nous bluffe tous, moi étudiante encore plus.

Isam Shahrour vient avec un autre angle de pensée sur le talent. Il insiste sur notre responsabilité à user de nos talents, notamment pour ralentir la dégradation grandissante de notre environnement… Un sujet essentiel pour notre bien-être à tous.

13h : Pause déj’ bien méritée, en compagnie de Gaël de Pulp Kitchen et de sa cuisine sans gluten et sans lactose, colorée, imaginative, talentueuse, en total accord avec cette Journée. Gaspacho aux saveurs du Mexique, quiche aux légumes du soleil, carrot cake au goût d’amande, et pour finir, une tuerie de « No cheese cake ». Impossible de résister, je m’en ressers ! Et pour accompagner ces délices, une petite dégustation des Vins (bio) de Pauline, le tout dans la bonne humeur et la convivialité. Tout pour se faire du bien, avoir du plaisir et continuer à se connecter.

14h15 : C’est déjà reparti pour deux dernières Histoires : celles de Nicolas Crestel et Stéphanie De Raikem, autour des notions de recrutement par recommandation et de gouvernance collaborative. Allez, on peut l’avouer, on a bien débordé, mais c’était passionnant de les écouter parler, pour Nicolas d’une autre forme de recrutement et pour Stéphanie de travailler par rôles et non pas selon des fiches de poste.10457655_469953089773926_5447386662479777967_o (1)

15h : Le café est enfin prêt, idéal pour réveiller les neurones qui commencent à chauffer fort, et se mettre en forme pour les ateliers. Chacun choisit son thème :  « Comment révéler le talent ? », « Sans plaisir, le talent est-il possible ? » ou bien « Talent et interculturalité ». Après 20 minutes de réflexion et une présentation pour chacun des trois groupes, ça hacke fort, et interdiction de répondre pendant que l’on se fait hacker.

17h : Grâce à Caroline Valent, nous savons maintenant que BEEZ&CO, Le Business sous un autre regard, est un mouvement actif, avec du dynamisme à revendre pour 2015 ! Yann Griset nous livre sa synthèse de La Journée. Finalement, la controverse ne vient-elle pas de nos différences de définition du mot « talent » ? Parlons-nous de Talent ou d’effet talent ?

17 h 30 : La Journée BEEZ&CO touche à sa fin. On boit un verre. On continue à discuter. Chacun repart le sourire jusqu’aux oreilles.

C’était une Journée riche en rencontres et en sources d’inspiration : un Mondial des bonnes initiatives ? Former des équipes dans sa salle de classe ? Pendant que certains rangent, d’autres trouvent le moyen de concilier Talent et football… Verdict du match : 2-0 pour les Bleus. Preuve que les Français peuvent être talentueux !10516848_10152531753704847_3390325121981740723_n

Brd_JehIgAAHP1IEt puis d’autres ont tellement croisé les regards qu’ils en ont laissé leurs lunettes… En tout cas, il y a fort à parier qu’ils en soient ressortis changés, valorisés, prêts à voir le monde avec un regard neuf et à le diffuser autour d’eux, pour faire émerger « bouquets de talents » et initiatives.

L’équipe organisatrice vote 5/5 pour la réussite de cette Journée et remercie tous les participants ainsi que Pierre Visez pour ses clichés ! A l’année prochaine… le 30 juin 2015 !

10463763_468959919873243_593287443752540753_o

photo facebook mathilde

Mathilde Nicolas, étudiante à l’EDHEC Business School

Stagiaire et membre de la communauté BEEZ&CO

Membre de l’association Human’East

One comment

Comments are closed.