On a testé pour vous … TEDxLille

TEDxLille J'aime source Caroline valentOn avait attendu patiemment ce 8 Mars 2014, on avait tweeté notre enthousiasme pour le #TEDxLille, raconté à notre entourage l’expérience que l’on s’apprêtait à vivre, préparé notre touche de rouge… JOUR J, on s’installe, on se met en mode éponge sèche prêts à absorber toutes les bonnes idées. On sent l’excitation monter autour de nous. Tout autour des personnes de tous horizons, la communauté TEDxLille vient de naître ! “La nouvelle Renaissance”, tel était le thème de cette édition. Il y résonne l’idée d’un renouveau, celui de notre économie, de notre société ou de notre regard sur ce qui nous entoure, et c’est avec Loren, la Madame Loyal de la soirée, que nous avons embarqué pour notre voyage.

On a d’abord fait un flashback dans le temps grâce à Laetitia Barragué-Zouita pour redéfinir ce qu’est la Renaissance. On est même retourné jusqu’au Moyen Age, pour se dire finalement que l’image de brutale rupture que nous avons entre les deux périodes est biaisée. Nos cours d’Histoire nous évoquent un Moyen Âge sombre et gothique face à une Renaissance éclairée et prolifique, comme si l’on pouvait changer de temps en claquant des doigts. Le découpage que nous faisons de l’Histoire n’est pour nous qu’un moyen supplémentaire de ranger les époques dans des cases, plus facile à étiqueter.

Retour en 2014 pour parler Business Model avec Louis David Benyayer. Nous, ça nous a donné envie d’expérimenter ! Comme ce garçon qui s’est mis en tête d’écrire 52 histoires pendant un an, une par semaine, car parmi celles-ci, il y en aurait forcément une qui sortirait du lot. Expérimenter, c’est aussi accepter l’échec, se lancer dans l’inconnu ! Alors, “on fait quoi demain ? Qu’est ce qu’on expérimente ?”…

Et maintenant quid de la renaissance personnelle ? Parmi les intervenants certains ont eu à renaître après un choc dans leur vie. Pour Pascale Eraldi, fille de notre région, puisque Dunkerquoise d’origine, son cancer du sein l’a révélée ! Après l’avoir vaincu, elle n’avait qu’une seule envie, croquer la vie à pleines dents, profiter de chaque instant. Qui n’en aurait pas envie ? Des discours qu’elle avait entendu auparavant de la part de ses patients puisqu’elle-même est infirmière. Sauf que cette fois elle en comprenait la subtilité ; une  belle leçon : “On a deux vies, la deuxième commence le jour où on réalise qu’on en a qu’une”. En savoir plus son action europadonna

Le voyage se poursuit, bienvenue en ville, la ville version 2014, celle qui tend à saturer. Isam Sharhour nous a expliqué en quoi la ville telle qu’elle est aujourd’hui doit se réinventer : sa population s’accroît de jour en jour, ses habitants vieillissent, ses réseaux sont vétustes et inadaptés, son cadre de vie ne s’adapte plus à l’usager (Rio, c’est 30% d’habitants dans les bidonvilles!!). La renaissance de la ville c’est la ville intelligente celle qui utilise l’intelligence collective. Et comme le monde est petit on apprend que Isam Sharhour a choisi notre campus de Lille 1 pour tester THE campus intelligent. Le retour de cette expérience permettra à une application à plus grande échelle… affaire à suivre!

La Nouvelle Renaissance c’est aussi un état d’esprit,et à en écouter Luc Simonet on se dit qu’on a bien raison ! On a envie de participer à la création d’un nouvel Etat de conscience qui ferait du mal au cynisme (contraire d’optimisme) pour évoluer vers d’avantage de fraternité ! Nous sommes devenus efficaces dans les technologies mais connaissons nous encore le sens de ce que nous faisons, pourquoi évoluer si cela n’a plus de sens ? La compréhension est acquise, mais dans quel état se trouve notre esprit ? L’état d’esprit en entreprise doit lui aussi évoluer : le profit doit redevenir un outil de pérennisation et non plus une fin en soi.

“Qu’attendez vous pour demander un visa direction l’Optimistan !”

Avec Stéphane Hugon, on a parlé innovation et collaboration, parce qu’il n’y a qu’ensemble que nous serons plus fort. Les modèles économiques de demain seront fondés sur la collaboration celle entre les consommateurs mais aussi celle entre le consommateur et le producteur. L’innovation doit rencontrer le consommateur, une bonne idée sans marché n’est pas suffisante, qui se souvient des slips jetables de Bic !

Et là c’est un danseur, Ucka, qui débarque sur la scène, mais ce qu’on ne sait pas encore c’est que nous sommes aussi danseurs et que nous allons aussi danser (oui, oui on a tous dansé au TedxLille !). Il fait aussi partie de ceux qui après une rupture ont dû se réinventer. N’attendons pas une dure épreuve pour changer nos vies et se poser les questions essentielles.

Olivier Berut, le “La Fontaine” de cette édition, lui, nous a parlé du regard, celui que nous portons sur ce qui nous entoure. Regarder les choses en face, c’est bien pour réenchanter le monde mais pas trop longtemps car ce qui est plus intéressant c’est d’être en accord avec ce que l’on souhaite être et/ou devenir. Olivier nous a partagé l’histoire de son ami Muhammad Yunnus, un des pères du micro-crédit, faisant écho aux paroles de Luc : l’argent est un moyen, pas une fin en soi.

Helene de la Mouyere redonne naissance à des panneaux publicitaires. C’est comme ça qu’avec Bilum, elle redonne vie au matériau en faisant des sacs uniques et made in France !  Ses équipes ont ainsi développé un savoir faire unique. Alors la renaissance c’est aussi celle que l’on est capable de donner aux choses qui nous entourent. Helene a insisté sur l’importance de sa présence dans ces ateliers. Elle est capable de comprendre chacune des étapes de la confection d’un sac

Enfin, Sandra Reinflet est venu échanger avec notre enfant intérieur. Que voulait-il faire de sa vie ? Quels étaient ses rêves ? Qu’en est-il aujourd’hui ? Un accident de voiture, et là le déclic. Il était temps qu’elle réalise les rêves de la gamine qu’elle était qui voulait devenir : « Chanteuse, écrivain, photographe, voyageuse ». Un voyage autour du monde pour rencontrer 81 femmes remarquables nées en 81, un tour d’Europe en “pouce”, un voyage à la recherche de ceux qu’elle a aimés, et plusieurs livres pour nous raconter ses voyages. Et nous, quand est-ce qu’on laisse s’épanouir nos rêves de gosse ? Parce qu’il n’y a rien de mieux que s’imaginer “Vieillir sans ternir”.

Et voila, l’expérience TedxLille se termine, un sentiment de trop peu et déjà l’envie de recommencer ! Ça nous donne envie de faire naître des initiatives TEDx partout, aussi bien dans les grandes villes que dans les petites villes. Répandons cette optimisme autour de nous, ensemble nous sommes les bâtisseurs du monde de demain!

Pour prolonger l’expérience TEDxLille, connectez-vous :

Nawal AtmaneNawal Antmane

Etudiante Iteem & membre de la communauté BEEZ&CO