Le collaboratif inspire les jeunes entrepreneurs

Nouvelle génération d’entreprise

En ce dernier jour de l’année, j’ai envie de partager l’histoire de la naissance d’une nouvelle aventure entrepreneuriale, qui, je pense, amène espoir et donne un exemple du « faire ensemble » que j’affectionne. Contourner les contraintes de la crise que nous traversons, agir pour protéger la planète… et cela, tout en construisant un business rentable.
Ce sont de belles « résolutions » dont on peut s’inspirer pour 2013…

Ils sont jeunes, 23 ans, et viennent de terminer leurs études (HEC Entrepreneurs), Claire Cano et Idris Hassim se lancent dans l’entrepreneuriat avec LuckyLoc.

Leur activité fait partie de ces nouvelles générations de business autour de la mobilité. Pas celle du mobile, mais celui des services autour des transports, en particulier ceux qui révolutionnent notre rapport à l’usage de la voiture. LuckyLoc rejoint la famille des services développés par des nouveaux acteurs comme eux ou les grands acteurs du marché de l’automobile, tels que PSA, Renault, Michelin…

Depuis début décembre, LuckyLoc.com vous propose de ramener des véhicules de location à leur lieu d’origine et de bénéficier, en échange, d’une location à 1€ par trajet… Même pour un camion de déménagement. Seules conditions : Un permis valide et une carte bleue à votre nom.

Genèse du projet entrepreneurial

Claire vient de Bretagne et part à l’étranger après son intégration à HEC. Elle y découvre l’entrepreneuriat, des start-up inspirantes. Elle nous raconte :
« Tout part d’un voyage, celui que j’ai fait en 2009 en Nouvelle Zélande, où j’ai découvert un moyen très pratique pour voyager à l’œil : demander en agence s’ils n’avaient pas des véhicules à rapatrier. La pratique est courante là-bas. Elle l’était surtout pour les « vans » que les gens louent en Nouvelle Zélande pour voyager, des petits camions pour parcourir le pays à la mode hippie.
Et puis de retour en France, je me suis dit que ce concept devait bien exister chez nous, car que nous avons encore plus de loueurs de voitures sur le territoire français qu’en Nouvelle Zélande. Et non, cela n’existait pas. »

La graine est plantée dans l’esprit de Claire… En dernière année à HEC, elle décide de se pencher sérieusement sur le sujet et rencontre Idris, qui avait déjà créé une entreprise et une association pendant ses études à Montréal. « Nous avons commencé à sonder les loueurs de voitures qui ont exprimé un réel besoin de trouver des solutions logistiques complémentaires au camion transporteur et au train pour déplacer leurs véhicules. »

Idris est Malgache. Il a passé quatre années d’études à Montréal , période pendant laquelle il a vécu ses premières expériences de création sous la forme d’une association et d’une entreprise. Après un détour par la Thaïlande, il termine ses études en France en suivant la formation HEC Entrepreneurs et fonde LuckyLoc.

Le concept Luckyloc

logoLL« LuckyLoc.com est en ligne depuis début décembre, et nous travaillons avec deux loueurs aujourd’hui, FlyCar et Car’go. Flycar propose essentiellement des camions utilitaires à rapatrier, on peut désormais déménager en aller-simple pour seulement 1 € la location ! Nous allons aussi avoir bientôt des voitures, pour partir en week-end gratuitement.

La vocation de LuckyLoc est de proposer un réel service « d’opportunité », un peu comme lorsque vous allez regarder sur  TrocdesTrains s’il n’y a pas un ticket Prems pour votre déplacement. C’est une alternative au covoiturage, et puis nous espérons que cela pourra permettre aux gens qui n’ont pas de voiture de se déplacer plus facilement.
Notre objectif est de travailler avec de plus en plus de loueurs pour enrichir l’offre, qui est, au lancement, limitée à quelques destinations. Nous devons aussi nous faire connaître davantage, pour cela nous nouons des partenariats avec des sites internet de covoiturage, de déménagement low cost, etc…»

En louant votre voiture à un euro, vous pouvez également proposer les sièges restant disponibles à des « co-voitureurs » et ainsi avoir la possibilité de partager les frais d’essence et de péage.
LuckyLoc s’adresse aux 41 % des habitants des grandes villes et aux 19,5 % des Français qui n’ont pas accès à la voiture.
Claire et Idris s’en souviennent, étudiants à Paris venus de province, rentrer voir leur famille pendant les vacances, ou le week-end, constitue un vrai budget qu’il est parfois difficile de rassembler…
Sans oublier que de nombreuses familles rencontrent des difficultés à partir en week-end ou en vacances, faute de moyens…

Nous sommes décidément entrer dans l’ère de la consommation collaborative. Claire et Idris poussent même le concept vers « l’économie collaborative »en associant besoins des consommateurs, et intérêts des entreprises loueuses. De plus, les uns s’entraident en choisissant si besoin le co-voiturage (réduction des coûts dus au trajet) et les autres apportent conseils et services jusqu’à proposer aux utilisateurs de LuckyLoc des solutions pratiques, ou encore de conter leur voyage/déménagement (rendu possible grâce à la location à 1€).

Le modèle économique LuckyLoc

« Nous gagnons notre vie en demandant aux loueurs une contribution pour le service, à la hauteur de 50% des frais actuels de déplacement de véhicules (de ce que leur coûte un rapatriement en camion ou en train). »

Et Claire précise :
« Nous avons la chance d’être accompagnés dans notre lancement par l’incubateur Paris Pionnières, les femmes entrepreneurs à Paris, et aussi le tout jeune incubateur Accur’incub, l’incubateur de la société Accuracy nous héberge et nous suit quotidiennement. En effet, créer une société seuls n’aurait jamais été possible! »

Cet esprit de la “débrouillardise” n’est pas sans rappeler les débuts de AirBnB, par exemple, et c’est une réussite au moins à cette hauteur que je souhaite à LuckyLoc !

Merci Claire pour nos échanges et bravo pour votre initiative.

Anne Lucie DOMANGE VISCARDI 

 Source images : LuckyLoc