Humaneo, ou comment rassembler les talents dans un écosystème qui développe l’entreprise ?

J’ai rencontré Laurent Vergult lors de la préparation de la 1ère Journée BEEZ&CO en 2012, son projet Humanéo étant réellement porteur des valeurs qui soutenaient le thème de cette 1ère journée : la Force de la relation, génératrice de valeurs pour l’entreprise.

Les deux heures passées en compagnie de Laurent, au sein du alors tout nouveau siège social d’Adeo, avaient été une réelle découverte : d’un projet fort, certes, mais aussi d’un homme dont l’humilité et la passion l’incarnent réellement.

Laurent nous avait fait le plaisir d’être l’un des témoins du débat Histoires d’Entreprises de cette 1ère Journée.
C’est donc tout naturellement que nous sommes restés en contact et que je prends toujours autant de plaisir à tenir Laurent informé de l’évolution du projet BEEZ & CO.
Je suis donc retournée le voir tout récemment et voici la retranscription de nos échanges.

Bonjour Laurent,

En quelques mots, peux-tu nous décrire l’histoire et la mission du projet Humaneo ?

Humaneo est né par la volonté de 3 collaborateurs désirant faire bouger leur entreprise suite à un voyage d’ouverture à San Francisco dont le sujet était « l’Homme au cœur de l’entreprise ». Humaneo est avant tout un état d’esprit et une communauté ouverte à tous. La  « mission » d’Humaneo est d’accompagner les collaborateurs ayant une idée si celle-ci apporte une plus-value à l’entreprise (quelle qu’elle soit). Humaneo s’appuie sur 4 piliers : le Bien-être, l’entreprise 2.0, l’attractivité et l’innovation.

Peux-tu nous donner quelques exemples de belles réalisations Humaneo ?
Humaneo a donné naissance à une cinquantaine d’actions portées par des collaborateurs. Le point commun entre toutes ces actions est la dimension humaine car derrière chaque action, il y a des rencontres, des échanges, des potentiels voire des talents méconnus de l’entreprise. Parmi ces réalisations, nous avons lancé des actions n’apportant pas de bénéfices financiers mais qui permettent de faire vivre les valeurs de l’entreprise ou de mieux comprendre son fonctionnement.
Je pense notamment au « Café’in »  qui permet à 8 collaborateurs de prendre un petit déjeuner  durant 3h30 avec le PDG. Leur participation se fait par cooptation via les 8 participants précédents. A ce jour il y a eu 45 Café’in et le format a été repris à l’international par les DG locaux.
Nous avons également développé une action que nous avons appelé « Les Bricos du Cœur ». Elle se traduit par des dons fait à des associations/fondations ainsi que des chantiers durant lesquels nous améliorons l’espace de travail des bénévoles de ces associations. Il y a également des idées liées au métier (que je ne peux dévoiler) dont une qui est devenue enjeu stratégique au niveau de Leroy Merlin France.

Selon toi, quels sont les facteurs clefs de succès d’Humaneo ?

Il y en a beaucoup mais je citerai :

–  Un soutien sans faille de nos dirigeants dans notre démarche
–  Une transparence totale sur tout ce que l’on fait et notre fonctionnement
–  Une confiance, une autonomie et une liberté données aux collaborateurs
–  L’absence de Hiérarchie au sein de la communauté
– L’interdiction de mots comme R.O.I, Réunions, Cahier des charges, demande d’engagement de dépense, Livre blanc
– Les valeurs de l’Entreprise omniprésentes dans tout ce que l’on fait
– Des règles basiques : «C’est celui qui dit qui fait…mais avec l’aide de la communauté », « des circuits courts sans faire de court-circuit », « Chacun peut participer au développement d’une idée », « Chacun fait ce qu’il veut dans le développement d’une idée » .

Qu’est-ce qu’apporte Humaneo à l’entreprise ? Et qu’est-ce que l’entreprise apporte à Humaneo ?

Je pense qu’Humaneo apporte :
– une autre manière de travailler (plus agile et avec une volonté de recherche d’efficacité à moindre coût)
– une vision décalée sur certains sujets
– des pépites au niveau des idées mais surtout au niveau des collaborateurs. Car ces collaborateurs qui participent aiment leur entreprise et veulent participer beaucoup plus à son développement que de par leur mission. Ce sont des collaborateurs sur qui l’entreprise peut compter.
– une image positive à l’extérieur par répercussion de ce que nous mettons en place.
L’entreprise apporte son soutien et sa confiance ce qui est énorme et différenciant par rapport aux autres entreprises.

L’an dernier, tu es intervenu lors de la Première Journée BEEZ&CO sur le thème de la Force de la relation, et Humaneo était au cœur de ce thème. Par rapport au thème de cette année autour de l’E-CO-système,  peux-tu nous dire si, selon toi, Humaneo fonctionne en éco-système ?

En regardant le diagramme de BEEZ&CO sur l’ E-CO-système, je trouve qu’Humaneo fonctionne totalement en E-CO-système puisque tout est fait en collaboration à travers notre communauté. Dans toutes nos actions, nous retrouvons les valeurs de l’’entreprise tout en travaillant différemment et c’est ce qui a construit notre identité. Plusieurs de nos actions peuvent être classées dans la catégorie « Web 2.0 » (même si nous, nous parlons d’Entreprise 2.0). Le seul point que je ne retrouve pas dans Humaneo concerne le Business Model car nous n’en avons pas réellement.

Qu’est ce que cet écosystème apporte à Humaneo ?

Cet écosystème nous permet d’avoir de plus en plus de membres dans notre communauté grâce à notre identité et par répercussion, des nouvelles idées et des nouvelles compétences.

Humaneo nourrit-il l’écosystème Adeo ?

Humaneo n’est pas encore présent partout dans l’entreprise mais là où Humaneo s’est développé, je dirais qu’Humaneo participe au maintien des valeurs de l’entreprise à travers son état d’esprit et ses actions. Humaneo permet aussi de prouver qu’il est possible de faire des choses sans forcément beaucoup de moyens et chacun peut, s’il le souhaite, devenir un véritable acteur dans le développement de son entreprise malgré la taille de celle-ci.
Des managers  s’inspirent également de son fonctionnement pour animer/manager leurs équipes ou pour travailler autrement.

Une dernière question : qu’est-ce qu’évoque pour toi « Le business sous un autre regard » ?

Le business sous un autre regard m’évoque une ouverture totale en termes de participants et d’état d’esprit. Chacun devra pouvoir participer de manière collaborative sur les sujets qui les intéressent (et qu’ils ont envie de faire bouger). Et les collaborateurs en charge de « territoires » devront ouvrir leurs frontières. Si l’entreprise arrive à ces deux objectifs, elle gagnera sur tous les fronts (turnover, efficacité, productivité, baisse des risques, etc.).

Penses-tu qu’il soit nécessaire de regarder le business  autrement dans le contexte économique actuel ?

Ce n’est pas nécessaire mais obligatoire de voir le business autrement car le contexte économique actuel a généré une autre manière de consommer qui restera, même si le contexte actuel évolue positivement. Une société qui ne prendrait pas ce virage risquerait très fortement de disparaître.

Laurent, merci beaucoup de ta participation à la Globosphère BEEZ&CO.

Suite à nos échanges avec Laurent, BEEZ&CO sera présent au campus Leroy Merlin le 12 juin prochain au cours de tables « inspirantes », pour transmettre l’état d’esprit de BEEZ&CO. Merci à la Direction des Ressources Humaines de Leroy Merlin pour la confiance accordée à BEEZ&CO.

Aurélie IZAMBERT-DUQUENNOY