Fouad Adjimi, Trader le jour et Comique la nuit

C’est via Spotwork, que j’ai eu l’occasion de me « connecter » avec Fouad. Ce qui m’a interpellé chez lui et ce qui m’a donné envie de vous le présenter, c’est fait qu’il se soit accordé le droit de vivre plusieurs vies en même temps. En effet, comme l’indique le nom de son spectacle, Fouad travaille dans la finance mais contre tout « cliché » que nous pourrions avoir, au fond de nous, le soir… il est sur les planches pour exprimer tous ses talents artistiques.

J’aime cette idée que nous soyons « multi » casquettes, que nous valorisions nos savoir-faire aussi différents soient-ils les uns des autres. Comme je vous en parlais déjà dans un autre article, le temps de la #GenSlash, de la génération Slash est là… Aujourd’hui nous osons davantage exprimer nos talents, tous nos talents, ce qui amène certains d’entre nous à avoir plusieurs métiers en même temps.

A la rencontre de Fouad Adjimi…

Quel est ton parcours professionnel ? Quel métier exerces-tu aujourd’hui ?
J’ai étudié la finance, j’ai un MBA en finance de marché et marchés des capitaux.
J’ai commencé par exercer la profession de broker, puis ensuite Vendeur action. A présent je m’occupe d’analyses et de calculs de risque sur les marchés financiers.

Depuis quand as-tu cette envie de te produire sur scène ?
Je ne fais ici que renouer avec une passion de jeunesse. J’ai commencé à écrire mes premiers sketchs dès l’âge de 15 ans, et j’ai fréquenté plusieurs ateliers théâtre à partir du lycée.
Un hobby que j’ai dû abandonner à contrecœur au moment d’entrer dans la vie active. Il a fallu faire un choix.
Arrêter le théâtre fut difficile. Mais durant toutes ces années, j’ai continué à écrire un peu de tout : des chansons, des sketchs, des nouvelles…
Et à partir de 2004, j’ai commencé à ressentir le manque par rapport à la scène. Vivre cet autre « partie » de moi est quelque chose qui me tenait à coeur.

Pourquoi avoir choisi de t’inspirer de ta vie de trader pour ton spectacle ?
Je ne m’inspire pas que de ma vie de trader dans mon spectacle. Dans ce one man show, que j’ai entièrement écrit et mis en scène, je parle de ma vie et de mon parcours au sens large.
Et comme j’exerce toujours mon activité professionnelle dans la finance, j’ai trouvé amusant d’afficher dans le titre cette double casquette

Concilier plusieurs vies, dont une artistique, c’est facile ?
Cela demande beaucoup d’organisation et surtout beaucoup d’énergie.
Les premières semaines, entre la promotion du spectacle, les répétitions et le travail sur la mise en scène à partir des vidéos des représentations, les nuits étaient très, très courtes.

Le fait de vivre une double vie d’artiste, te fait-il voir les choses autrement ?
De manière plus speed, sans aucun doute. Plus sérieusement, depuis que j’ai repris l’écriture je suis plus attentif aux scènes qui se déroulent autour de moi. J’essaie d’en tirer les aspects humoristiques afin de voir s’il y a matière à écrire un sketch.

Comment vois-tu ton avenir ?
Sur les planches de l’Olympia d’abord. Devant les caméras pour le cinéma, ensuite. (sourire)

Est-ce que être sur scène te nourrit dans ton travail et inversement ?
C’est surtout ma vie quotidienne qui me nourrit. Par voie de conséquence, ce que je vis dans mon travail aussi.

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes ont plusieurs vies en même temps. Connais-tu d’autres personnes qui, comme toi, concilie métier et passion ? Ou 2 métiers ?
J’ai des exemples autour de moi de personnes qui s’orientent vers des activités artistiques. Ma femme elle-même a renoué avec la peinture depuis 6-7 ans et cela a pris pas mal d’ampleur. Elle a eu l’occasion d’exposer à New York récemment.
Je crois que l’on arrive à un âge où le besoin de produire, au sens se sentir productif, devient plus important.

11495_510812698972813_1190256736_n-225x300Que dirais-tu pour donner aux lecteurs envie de venir te voir sur scène ? :-)
Mon spectacle s’inspire de mon histoire. Je raconte ce qui est censé être ma vie, et ce de façon plus ou moins romancée. Je reviens sur ma vie de trader et retrace les rencontres, parfois surprenantes, qui m’ont poussé à monter sur les planches.Je dépeins une galerie de personnages épicés et attachants, sans oublier bien sûr de parler de mes rapports avec « l’autre sexe »…Le tout en intégrant des numéros de cabaret comme les claquettes.

Merci Fouad. Nous ne manquerons pas de suivre l’évolution de ta carrière artistique !

Fouad est au Théâtre du Gymnase à Paris, tous les mercredis à 20h, jusqu’au 31 juillet. Ça vous tente ? Pour réserver c’est ici !

 Anne Lucie DOMANGE VISCARDI