Un nouvel usage : Le prêt et l’emprunt de salariés par Flexojob

En juillet dernier, une nouvelle plateforme a vu le jour… Flexojob vous propose de prêter vos salariés et/ou d’en emprunter en cas de besoin. Un concept qui semble interpeller et qui fait son petit buzz dans les médias. Libération, France Inter, Le Figaro, BFM et bien d’autres ont déjà relayé l’information.

Capture d’écran 2013-10-30 à 17.26.10Flexojob nous propose de changer notre regard sur l’emploi… C’est une réalité, embaucher est une lourde responsabilité car elle implique de devoir rémunérer la ou les personne(s) de façon mensuelle, et donc régulière et ce quelque soit votre chiffre d’affaire, l’état de votre trésorerie… Des engagements parfois difficile à prendre pour une entreprise qui démarre avec peu de visibilité sur ses rentrées financières. Pour des entreprises confirmées, la baisse d’activité est parfois difficile à gérer quand il s’agît de privilégier l’emploi des salariés sans envisager le licenciement…

Capture d’écran 2013-10-30 à 17.27.03Et si on pouvait mettre un salarié à disposition d’une autre structure pour lui assurer son salaire ? Et si on pouvait emprunter un salarié le temps d’une mission quand sa structure n’a pas encore les reins assez solides pour embaucher ?
C’est sans doute toutes ces questions que les créateurs de Flexojob se sont posées pour construire leur offre.

Nous le constatons, le crise donne des idées de nouveaux business, de nouvelles façons de fonctionner, de nouvelles façons de regarder les situations. Flexojob en propose une, l’avenir nous dira si l’idée séduit les entreprises et leurs salariés.
Une proposition au monde de l’entreprise qui semble en tout cas construite sur des principes du respect des individus car seuls les salariés « consentants » peuvent être « prêter » et l’entreprise qui « loue » ne peut se faire de « bénéfices » sur le salaire de ses employés car c’est uniquement le coût réel du salarié qui est facturé à l’emprunteur.

Et si Flexojob était une solution pour éviter à certains de déposer le bilan, à d’autres de se retrouver au chômage ou qui permettre de répondre à des surplus d’activité occasionnels ? Une idée qui était à tenter il me semble, à suivre dans tous les cas…

Image de prévisualisation YouTube

 Anne Lucie DOMANGE VISCARDI