Femmes et Chefs d’Entreprises : elles ont osé !


image-femme entrepreneurOn aurait pu craindre que la crise freine l’esprit d’entreprendre des femmes. C’est mal les connaître ! La preuve avec cette 7ème édition des Trophées “Elles créent en Nord-Pas de Calais” qui a reçu de nombreux dossiers, tous enthousiasmants.

Cette année, les FCE Grand Lille ont dû faire un choix, parfois difficile. Du social à la mode, du service aux loisirs, toutes les candidates 2012 ont démontré, s’il en était besoin, que l’on peut compter sur l’énergie et l’enthousiasme des femmes pour défendre leurs convictions, faire bouger les lignes, conjuguer business et partage, recréer du sens…

Près de 300 dossiers en sept ans

Le Trophée “Elles créent en Nord-Pas de Calais” a été conçu par les FCPE Grand Lille dans l’objectif de soutenir la création d’entreprises. En sept ans, les FCE ont reçu près de 300 dossiers et auront accompagné plus de trente femmes dans leur parcours entrepreneurial.

Les FCE constituent un réseau de femmes chefs d’entreprise rassemblées par une passion commune, l’esprit d’entreprendre. Créé en France en 1945, elles forment un réseau relationnel actif sur les 5 continents : elles sont aujourd’hui près de 30 000 de par le monde et présentes dans 50 pays. Ces femmes contribuent au développement économique de leurs pays, tant dans les pays industrialisés que dans les pays émergents. Par-delà les frontières et les disparités, elles défendent avant tout les entreprises et la représentation des femmes dans toutes les instances de décision économique.

Les lauréates du trophée 2012 :

latelierdespetitescreationsAprès 12 ans dans la distribution mode et déco, Hélène Hardy a créé l’Atelier des petites Créations en plein centre de Lille. Cet atelier de création pour les adultes, les familles, les enfants est centré sur le partage et la créativité. Quand on demande à Hélène pourquoi ce grand virage, la réponse fuse dans un grand sourire « Pour donner du sens à ma vie ».

logo_BIOCOOPConvaincue par le bio et voulant participer à son développement dans le Nord-Pas de Calais, Marie-Line Lang a ouvert son magasin franchisé Biocoop en avril dernier dans l’Audomarois. Son magasin, de 220 m2, propose une offre complète et compte déjà près de 10 % de produits locaux dans une région où la production bio est pourtant peu développée. De l’heure passée à nous exposer son projet, je retiens une phrase, énoncée avec simplicité et gaîté « Je suis vraiment fière de ce que je viens de créer ».

logo-spsSeule une entreprise sur trois paie ses fournisseurs en temps et en heure. Afin de professionnaliser les TPE/PME sur ce sujet, Sophie Pagan Sedjaï a créé SPS. SPS trouve des solutions pour recouvrer les créances et s’inscrit en prévention des risques, privilégiant l’action en amont pour éviter les impayés. Quand on demande à Sophie comment elle s’est fait une place dans ce monde masculin et sur ce sujet peu séduisant, elle répond, comme une évidence, « parce que j’aime ça ! »

Capture d’écran 2012-12-01 à 07.03.48Minus, ce sont des livres qui créent du lien entre parents et enfants, des supports interactifs, instructifs et récréatifs. Les Petits Minus, interrogent sur un ton décalé la vie quotidienne, la citoyenneté et la culture ; les Grands Minus, plus intimistes racontent la vie avec humour et sans tabou. Les deux créatrices, Alexandra Butruille et Julie Verley se sont retrouvées autour d’une envie commune de créer une entreprise en adéquation avec les valeurs qui leur sont chères.

211861_100002963119393_2038381516_nA mi-chemin entre l’accueil collectif et l’accueil individuel, la microcrèche Pom d’Happy est une formule qui prend en charge des enfants de 0 à 6 ans selon un mode d’accueil à la carte. Le projet de Raphaëlle, porte les valeurs sociales, sociétales et écologiques qui lui tiennent à cœur et qu’elle souhaite transmettre.

Si j’osais…

Hier, Skema organisait, dans le cadre de son club entrepreneuriat, une conférence sur les femmes entrepreneures. Cette conférence s’inscrit dans les nombreuses actions qui leur apportent éclairage et soutient. L’entrepreneuriat féminin n’est pas nouveau, certes, mais est aujourd’hui visible et de plus en plus reconnu de tous.

L’idée est simplement de revendiquer que l’entrepreneuriat est pour tous.

Pour cela, les réseaux sont importants. Dans une logique de réseau, il est bon de se retrouver entre paires afin d’évoquer des sujets proches de son expérience. Car sans nul doute les femmes ont leurs centres d’intérêts, leurs codes de communication, leur « autre regard sur le business »…

Les réseaux aident à soutenir les actions de chacune. Ils ont aussi pour vocation d’inciter les jeunes femmes, fraîchement diplômées, à se lancer dans l’entreprenariat, à croire en elles et à être ambitieuses. Car, pour paraphraser Aude de Thuin, « Femmes, si vous osiez, le monde s’en porterait mieux ».

Karine LAFONTAINE (membre FCE Grand Lille)

Pour la troisième année, Women Equity a publié son palmarès des 50 meilleures performances d’entreprise dirigées par des femmes, en partenariat avec BNP Paribas Wealth Management.

Quelques chiffres et enseignements ici.

source image: www.blogs.mediapart.fr