Doit-on encore considérer qu’ «échouer» est le contraire de «réussir» ?

Comme beaucoup, je lis, surfe sur la toile, découvre des billets de « bloggeurs-entrepreneurs » qui partagent convictions et expériences… Car oui, le web a apporté cette nouvelle façon d’entreprendre : le fait de partager son aventure entrepreneuriale sur la toile dans le but qu’elle serve à d’autres. Chacun peut désormais partager son regard sur les choses…
Parfois la lecture d’un de ces articles déclenche chez moi une réflexion, une interrogation qui me donne vie d’écrire à mon tour… Et parfois même, la réflexion m’amène à écrire sur un sujet bien différent de celui qui a provoqué mon intérêt au départ… Ainsi va la vie… Il faut savoir se laisser porter, écouter ce que nous nous dit la vie et regarder ce qu’elle nous montre.

10320Mais comment voir les signaux que nous envoie la vie quand le temps file, que l’on a un business à faire tourner, que l’on stresse, «angoissé» par la peur d’échouer… voire même par celle de réussir ! Et oui, c’est aussi la peur de réussir qui nous empêche malgré nous de le faire…

echecDans les 2 cas, que l’on ait peur d’échouer ou de réussir, à défaut de pouvoir en parler de vive voix avec votre entourage (qui d’ailleurs ne comprend pas toujours vos craintes), on peut justement se « poser » pour surfer sur la toile et se laisser guider de clic en clic. Beaucoup d’entrepreneurs, chefs d’entreprises ou dirigeants, partagent sur le net et ceux qui le font, le font souvent dans le but d’encourager le lecteur… lui permettre de faire le tri dans ses pensées parfois embrouillées, parce qu’ils ont vécu cette étape.

shutterstock_65500483« Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme » – Winston Churchill… Oui, mais pas que ! Si ?
Nous pourrions donc nous demander : Qu’est-ce que le succès ?
Des millions d’euros de bénéfices pour votre business ? Agir dans notre business pour défendre nos convictions ? Rester fidèle à ce que nous sommes ? Savoir qui nous sommes ?… La liste peut s’avérer être sans fin, je le crains. A chacun ses questionnements et ses réponses.

Aussi aujourd’hui, parce que j’ai rassemblé quelques liens sur ce thème, je les partage avec vous en imaginant qu’ils vous seront peut-être utiles.

Sur le blog Le luxe d’être soi : 6 leçons de business que la vie m’a apprises nous rappelle que mener son business encore plus loin que ce que nous l’espérions c’est : « Se recentrer sur l’essentiel,  ne compter que sur soi, travailler avec son cœur, se fier à son intuition,  écouter avec ses yeux et ne pas avoir de regret ».
Sur le même blog encore : 4 conseils pour réussir sans se trahir nous conseille de « re-définir notre vision de la réussite, d’arrêter de se comparer et de s’auto-flageller, de parler moins et d’agir plus et de savoir se remettre en question », ou, autrement dit d’avoir « + de charisme, + d’estime de soi, + de crédibilité et + de capacité à gérer le stress » 

Steve jobsSur le blog Libres et heureuxComment dépasser la peur d’échouer, et réaliser ce qui est le plus important pour vous ? nous invite à réfléchir à ces 3 questions : « Que se passera-t-il si j’échoue ? Que se passera-t-il si je ne fais rien ? Que se passera-t-il si je réussis ? » en citant notamment Steve Jobs  :
« Se souvenir que vous allez mourir un jour est la meilleure façon d’éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. Vous êtes déjà nu. Suivez votre cœur. »

70dcc6eaba1a04ea1bb1e74739e91b46cSur entrepreneur.com, vous trouverez « Les 5 mentors que devrait avoir tout entrepreneur » :
« – Un ami qui a su avant vous que vous alliez créer votre propre affaire,
– Une personne avec qui vous pouvez échanger sur les compétences communes où vous devez encore apprendre,
– Un collègue avec qui vous n’aimez pas travailler,
– Une personne qui a exactement des compétences opposées aux vôtres,
– Un ami qui a toujours su que vous seriez entrepreneur.»

Sur lenpretriselexpress.fr, Les 10 piliers de ma prochaine vie d’entrepreneur partage comment un entrepreneur analyse, avec un an de recul, la faillite de son entreprise, tout en confiant qu’il est quand même prêt à recommencer.

Sur le thème d’apprendre de ses échecs, La conférence FailCon organise régulièrement des conférences où entrepreneurs et financiers étudient les raisons de leurs échecs et ceux des autres. Les vidéos sont à découvrir ici.

De façon plus générale, sur le site du Gardian :  »le Top 5 des regrets les plus courants que l’on a en fin de vie » pour peut-être nous aider à recentrer nos priorités pour ne rien regretter…

Bonnes lectures !

Si vous aussi vous avez des articles qui vous ont inspirés et/ou soutenus, n’hésitez pas à les partager avec nous !

 Anne Lucie DOMANGE VISCARDI

sources images : khaledelhage.com, devoir-de-philosophie.com, desmentorspourentreprendre.com, moncoachsport.fr, etre-riche.fr