Sandrine Dovergne : confronter son regard aux autres pour découvrir la vie

Sandrine DOVERGNE, écrit déjà depuis plusieurs semaines sur la Globosphère BEEZ&CO, et avec elle, nous allons très bientôt vous proposer un Rendez-Vous Unique. Alors… Pour vous la présenter, nous lui avons demandé de réussir l’exercice difficile de rédiger son Auto-Portrait comme si elle nous parlait d’une autre… et, parce qu’elle aime les défis, elle a accepté.

Rendez-Vous avec la Vie

«  Il n’ y a pas de hasard, il n’y a que des Rendez-Vous », Paul Eluard.
« J’espère donc multiplier les Rendez-Vous percutants et stimulants », Sandrine Dovergne.

Sandrine se voit, hic et nunc, comme une femme libre et forte  d’une culture familiale, personnelle (des amis, des amours, des emmerdes !), maternelle (grandir avec ses enfants) et professionnelle éclectique.

Se connaître mais aussi confronter son regard aux autres pour découvrir la vie, sont ses moteurs d’action ! Dans ce défi toujours renouvelé, les autres (après enquête minutieuse !!!) la voient comme intègre, curieuse, ouverte, enthousiaste, consciencieuse, en mouvement et surtout aimant les gens. Elle est aussi imparfaite et heureuse de l’être.

Son parcours atypique en témoigne : en tant que  diplômée de Science-Po Paris et lors de son expérience de professeur d’Histoire et Géographie dans plusieurs établissements du Nord Pas de Calais. Là où Connaissance, Diversité et Humain se rencontrent.

Aujourd’hui, après avoir obtenu un Master Gestion de Projet Culturel, elle est chargée des partenariats avec les entreprises au Colisée Théâtre de Roubaix. Le sens de l’écoute, le partage des émotions et la rencontre des talents, motivent son action. Elle est spontanée et positive dans ses divers projets vecteurs de sens : le spectacle vivant, le rire communicatif, la danse, le yoga, la lecture, les maladresses aussi et tous les Rendez-vous du Hasard et de BEEZ&CO nourrissent ce mouvement !

Et, pour faire suite à cette belle présentation qui lui ressemble bien… Nous avons souhaité lui poser quelques questions…

Question de sens 

Par quel biais as-tu été mis en connexion avec BEEZ&CO ?
« Le talent ça n’existe pas seul, le talent c’est d’avoir envie de faire quelque chose », Jacques Brel.

Aurélie et Caroline ont judicieusement proposé à Bertrand Millet, Directeur du Colisée, d’intégrer la démarche sur la force de la relation. Chargée de projets et des relations du théâtre, j’ai été enthousiasmée par la qualité de La Journée BEEZ&CO de juin 2012. Je développe, pour l’établissement public le Colisée de Roubaix, les partenariats séduisants et vertueux grâce à la force des propositions artistiques éclectiques, mais aussi en décloisonnant les partenariats : les publics, les structures socioculturelles, scolaires ou paramédicales, les collectivités territoriales ET LES ENTREPRISES !

Qu’est-ce qui t’as séduite dans le projet ?
Dans un rapport de séduction comme : « Dans la vie il y a 2 choses importantes = le petit rien et le je ne sais quoi » (philosophe Jankélévitch) !
Pour les petits riens, je dirais que la complémentarité entre la réflexion et l’expérimentation économique, sociétale, commerciale ou organisationnelle fonctionne comme une évidence dans la stratégie BEEZ&CO : ensemble on télescope nos intuitions et les connaissances et cela nous donne envie d’agir, de mettre en pratique, d’essayer. Ainsi en responsabilité, on pense à Gandhi « Sois le changement que tu veux dans le monde ».
Et ce «  je ne sais quoi » qui change tout c’est certainement le piment : la liberté de ton et la remise en question ; la saveur des rencontres : les valeurs partagées ou respectées, l’honnêteté humaine et intellectuelle et l’énergie collective pour Grandir ensemble !

Tu as déjà écrit quelques articles sur le blog, qu’est-ce qui t’en as donné envie ? Pour passer quel(s) message(s) as-tu eu envie de le faire ?

Au commencement étaient le Verbe … et l’Image (anagramme de Magie : plus on partage de parole et d’image, plus la magie opère !)

L’idée de laisser une trace donc de transmettre mon analyse ou mes expériences à partir des arts VIVANTS était une évidence : à la manière du pédagogue, savoir exprimer et expliquer à un PUBLIC élargi (le plus important, celui que l’artiste veut toucher, dans le partage du spectacle vivant) de lecteurs, à un réseau de nouvelles expériences incite à avoir recul et réflexivité sur ses projets. Je veux proposer à mes relations un vrai contenu éditorial. Songer que ce dernier participe d’un blog qui croise intelligence collective, esprit critique et fantaisie est tout simplement POSITIF.

Tu as participé à quelques-uns de nos ateliers de Co-réflexions, comment as-tu perçu l’expérience ? Es-tu repartie de ces moments avec quelque chose de plus ?

Je suis repartie plus RICHE des savoirs et expériences mises en partage, plus CURIEUSE des organisations et des initiatives à découvrir donc FRUSTREE par tout ce que je ne sais pas encore et qu’il me reste à explorer, mais encore CONVAINCUE  que les disciplines et spectacles proposés au Colisée : du théâtre à la danse, du cirque nouveau au concert, des pépites au têtes d’affiches s’immiscent et donnent à voir « autrement » les réflexions de BEEZ&CO et des entreprises en général.

« On veut de la vie au théâtre et du théâtre dans la vie »  (Allais)

Nous savons que tu es une fidèle lectrice du blog :)… Que t’apporte le fait de lire chaque matin les articles publiés ?
La lecture du blog me permet, comme dirait Michel Serres, de vivre «  MAINTENANT », c’est-à-dire en tenant presque le monde en main. En explorant les initiatives en cours dans les nouvelles technologies, dans l’appréhension du monde par les entreprises, dans l’émergence de modèle collaboratif entre autres, je trouve un regard et des apports stimulants et multiples qui font de moi une modeste « designer » pour les relations Corporate du Colisée : qui peut DESSINER son monde et avoir un DESSEIN, du SENS pour lui.
Nous allons bientôt organiser une soirée événement, en partenariat avec le Colisée, qui va nous nourrir sur le thème de l’écosystème, grâce à vous (merci !).

Qu’est-ce qui t’a donné envie, car c’est ta mission au sein du Colisée, de connecter au sens large le monde de l’entreprise avec celui du spectacle ?
Le spectacle vivant ouvre à la correspondance et à la circulation de tous les SENS (sensible, sensoriel, sensuel…) : dans une unité de temps et d’espace, un moment unique entre le PUBLIC et les acteurs existe ! L’œuvre est là  non seulement si elle a été façonnée (ses ouvriers sont les artistes, les techniciens, l’équipe administrative …)  mais encore si elle croise regard et émotions, ses co-createurs donc !
Sur « Tabac Rouge », la (co)création insolite de James Thiérrée de la  brillante dynastie Chaplin, je pense que la créativité, l’admiration et l’ouverture des possibles peuvent enrichir chacun : ce n’est pas une cerise sur le gâteau car un bien culturel, plus je le partage et plus je suis riche ! Plus en quelque sorte, le spectateur enrichit l’E CO SYSTEME.

Les contenus artistiques et culturels sont là, partageons-les, grâce aux envies des entreprises et de ses collaborateurs !

Merci Sandrine ! A très bientôt pour de nouveaux écrits !

L’équipe BEEZ&CO