Category Archives: Regards croisés

Autres regards depuis les coulisses de BEEZ&CO

Stagiaires

Derrière le caisson du vidéo projecteur, réglant le positionnement de la caméra, ou bien s’affairant pour que tout soit prêt pour la pause, trois étudiants de l’EDHEC ont tout fait pour vous permettre de vivre une journée riche et entraînante !

Arrivés le 18 mai 2015 chez BEEZ&CO pour mener ce projet à bien, Alix Chardat, Louis Francois ont découvert la communauté, ses sujets, ses membres, son fonctionnement évolutif, ses façons innovantes de concevoir le business. Plus qu’un stage de communication / marketing / évènementiel, ils ont vécu une véritable ouverture sur le monde et ses enjeux. Ils s’expriment sur cette expérience différenciante lors d’un entretien avec Caroline Valent, leur tutrice et guide.

En février 2014, Charlène Brenier découvre BEEZ&CO et assiste à quelques rencontres. Après avoir pris part à l’organisation de La Journée 2014, elle se retrouve à coordonner le projet BEEZ&CO un an plus tard. Au travers de cette année de collaboration, Charlène a pu apprendre, découvrir et assister à la croissance de la communauté. Interrogée par Caroline Valent, elle nous fait part de l’évolution de sa vision au cours de son expérience.

 

Louis, Charlene, Alix

BEEZ&CO

Observatoire Big Data autour de la Performance.

Performance ? 

La notion de Performance n’a jamais été aussi omniprésente dans le monde professionnel comme dans la vie privée. Pourtant, arriveriez-vous à la définir? Nous avons interrogé plusieurs passants dans les rues de Lille. Résultat? Autant de définitions que d’individus !

 

 Performance où es-tu?  

Thème 2015 de la Journée BEEZ&CO, le business sous un autre Regard, le 30 juin, nous lançons dans cette perspective un observatoire big data autour de la performance. Sur la base d’un recueil de mots utilisés par les répondants, nous présenterons les résultats pour ouvrir le débat.

Et, vous quelle est votre définition? Communiquez la nous
Chacun a sa propre définition en lien avec sa propre expérience. Nous avons besoin de votre point de vue pour nourrir la réflexion. Faites partie de ce grand nombre à nous communiquer votre avis sur 
Plus vous êtes nombreux, mieux c’est …alors après avoir répondu, n’hésitez pas à partager !

Si vous souhaitez recevoir les résultats de cette consultation et aller plus loin avec la Performance:

Inscrivez-vous à La Journée BEEZ&CO du 30 Juin ici.

Femme, Musulmane, handicapée et surtout artiste

Le Dojo DE BEEZ&COLors d’une de nos récentes discussions sur le Dojo de BEEZ&CO , un des échanges a porté sur le thème de la performance et l’handicap proposé par Charline. Souad inspirée a partagé une intervention TED Talks, que vous connaissez certainement, mais si criant de vérité , d’intelligence et d’humour.

Prenez ce moment d’inspiration et écoutez cette femme extraordinaire qui fait un acte de performance en partageant son histoire.

C’est notre clin d’oeil de la semaine

Le mouvement BEEZ&CO accélère le changement depuis deux ans

Il n’y a pas de doute…Parce que plus rien ne sera jamais pareil…Le mouvement BEEZ&CO, Le Business sous un autre regard se renforce, se dynamise et s’accélère. La Journée BEEZ&CO sur le thème « Talent, Facteur X ! » a réuni pour sa 3ème édition des personnes de tous horizons, parfois tout juste arrivés dans le mouvement, d’autres fidèles depuis quelques mois ou de la première heure. C’est un moment privilégié qui permet de se connecter, d’échanger, de partager, de débattre… De se confronter à l’autre, de se nourrir de la richesse des croisements de regards. Depuis mars 2012, date de création de BEEZ&CO, La Journée fut le moment privilégié de présenter l’avancement du mouvement et d’évoquer la suite. Après cette journée animée et détonante, on en profite pour vous faire le bilan de la première période d’existence.

BEEZ&CO (4)

BEEZ&CO, c’est aujourd’hui une communauté diversifiée qui grandit depuis deux ans. On y rencontre des enseignants, des chercheurs, des intellectuels, des entrepreneurs et des dirigeants, de tous secteurs d’activité , privé et public… Hommes, femmes, de 20 à 76 ans, c’est aussi 27 étudiants de l’Iteem. Ces derniers ont participé à l’expérience de la réflexion en organisant des rencontres-débats entre décideurs sur des thèmes de business modèles qu’ils ont choisis et préparés en amont dans le cadre pédagogique.

Capture d’écran 2014-07-07 à 18.05.17

Le mouvement BEEZ&CO ce sont des contenus continus et ponctuels, fruits de la réflexion poussée dans le cadre de La Quadrature du Cercle (notre cercle de réflexion) et partagés entre les membres de la communauté: écriture d’articles, échanges d’études et documentations, publications suite aux Journées BEEZ&CO. C’est aussi : beaucoup de travaux à découvrir et à méditer sur le fonctionnement et l’évolution de nos organisations, des thèmes approfondis et chamboulés chaque année, de l’actualité marquante via L’&CO la revue de presse mise en ligne sur Paper Li, et des sources d’inspiration sur notre blog régulièrement enrichi.

Capture d’écran 2014-07-04 à 18.06.12Lors des RDV annuels de la communauté, les membres ont déjà pu échangé sur :

La force de la relation, génératrice de valeurs pour l’entreprise ? A La Journée BEEZ&CO 2012

En quoi l’organisation en éco-système est-elle génératrice de valeurs pour tous ? A La Journée BEEZ&CO 2013

Talent, le facteur X ! A La Journée BEEZ&CO 2014

Et vous pouvez déjà retenir le 30 Juin 2015 pour la quatrième édition de La Journée BEEZ&CO…

journée beez&co

Enfin, BEEZ&CO apporte son soutien à de nombreuses actions en synergie, tels que TEDxLille, avec sa première édition en mars dernier, et le mouvement des #Barbares. Convaincu que l’enseignement doit être lui-même au coeur du changement, nous nous rapprocherons dès 2015 de l’Université Catholique de Lille pour de nouveaux projets : la Wikiradio et Mosaïc Lille… On vous en dit plus très prochainement.

Capture d’écran 2014-07-04 à 17.34.00

Pour nous, 2015 s’annonce grandiose ! Les participants à La Journée 2014 sont nombreux à avoir dit OUI pour soutenir activement BEEZ&CO, et les projets sont nombreux. Pour en savoir plus, accédez :

Capture d’écran 2014-07-04 à 17.07.57

– à la présentation « BEEZ&CO, De quoi parle-t-on ? »  pour comprendre la genèse du mouvement et ses actions

– au bilan complet « BEEZ&CO, Où en est-on ? » pour faire le point sur cette aventure et avancer toujours plus

Retrouvez nos contenus (comptes-rendus, vidéos et autres travaux) sur Slideshare et Youtube pour revivre les moments forts de nos rencontres.

Et vous, êtes-vous connecté à BEEZ&CO ?

RDV sur Twitter, Facebook, Viadeo, LinkedIn et Google + !

 


photo SolèneSolène Duvanel
, étudiante à l’EDHEC et présidente de l’association de solidarité internationale Human’East, stagiaire et membre de la communauté BEEZ&CO.

Entreprendre pour apprendre

Festival de l'initiative EPAAujourd’hui, 21 mai 2014, à Lille, EPA vient de lancer son premier festival de L’Initiative. C’est la suite d’une belle aventure démarrée maintenant depuis plus de 7 ans… âge de la raison. Fruit d’une volonté politique et de l’académie de Lille, Entreprendre pour Apprendre du Nord-Pas-de-Calais est une association qui insuffle au travers de son action une nouvelle culture au sein des écoles, celle de l’entrepreneuriat.  Cette association qui fait du bruit existe grâce à  la conviction et l’investissement de femmes et d’hommes engagés: Stéphane Caplier, Amaury Flotat et Dominique Dalle

Comment sensibiliser les jeunes sur la création d’entreprise ?

C’est la question clé que veut résoudre l’association en faisant travailler ensemble  professeurs, étudiants et chefs d’entreprise. Le projet EPA était  ambitieux  à l’époque: croiser le monde de l’éducation et le monde de l’entreprise en permettant à des collégiens et lycéens d’être créateurs de leurs mini-entreprises. La première période ,il a été nécessaire de définir précisément le métier de EPA : les enseignants ont une faible connaissance de l’entreprise et de son fonctionnement, il existait déjà de nombreux dispositifs de découverte de l’entreprise. EPA a dû créer sa marque, et un produit différencié de ce qui existait déjà. Une réflexion a également été menée pour distinguer la sensibilisation à l’entrepreneuriat (qui consiste à développer des conséquences entrepreneuriales) de la découverte de l’entreprise (qui consiste à découvrir principalement des savoirs faire).

Une initiative audacieuse

Depuis le départ, il s’agit de travailler avec les enseignants pour leur permettre de développer l’envie d’entreprendre de leurs élèves, grâce à un exercice pédagogique de création d’entreprise. Des enseignants chercheurs aident l’association à créer des outils pédagogiques adaptés pour cela. L’initiative est audacieuse et cela à plusieurs titres: faire se rencontrer le monde économique et monde de l’éducation, donner l’envie  à des professeurs de s’approprier cette nouvelle démarche pédagogique et d’avoir envie d’aller plus loin, faire enseigner autrement. Les étudiants ont le réel sentiment d’avoir appris quelque chose et 30% d’entre eux ont envie de créer une entreprise.

Etre entrepreneur de soi

Le pari semble gagné . Ce premier festival est la preuve d’une nouvelle étape , d’un nouveau mouvement vers le changement. Aujourd’hui c’est plus de 350 enseignants qui partagent cette pédagogie en comparaison des 15 pionniers du début. Ce programme initie pour moitié des jeunes collégiens, pour moitié des lycéens. Les résultats sont époustouflants : meilleur rapport au travail, à l’entreprise, à l’employeur, envie d’entreprendre des projets pour son territoire, capacité à travailler en groupe, développement de la connaissance de soi pour mieux s’orienter, envie de créer son entreprise ! L’action de EPA permet de donner du sens pour les jeunes et leur ouvre des perspectives qu’ils n’avaient pas envisagées.

Dominique Dalle m’a confiée lors de notre rencontre en début d’année que ce succès ne serait pas sans l’implication du rectorat et des enseignants mais aussi de l’intérêt porté par les entreprises. Désormais c’est un virage que prend l’association. Elle vit une crise de croissance. Elle doit trouver son nouveau modèle économique, accueillir un plus grand nombre de bénévoles, trouver des accompagnateurs formateurs des professeurs. Elle aime à dire que EPA est comme « une sorte d’agence matrimoniale » entre enseignants et les chefs d’entreprise et que ce « métier » d’intermédiation a un bel avenir devant lui.

 

Caroline ValentCaroline VALENT

Consultante-entrepreneuse & Fondatrice-membre de la communauté  BEEZ&CO

 

 

 

une start-up lilloise au goût de chocolat

Et si l’année 2014 était l’année du chocolat ? …C’est ce qu’espèrent les deux co-fondateurs de Scrap & Chocolates ! La jeune entreprise solidaire participait à la première édition du Salon du Chocolat de Bruxelles en février 2014. L’occasion rêvée d’exposer à côté des grands noms de la chocolaterie et de se faire connaître par les nombreux visiteurs : Belges, Français, mais aussi Russes, Italiens, Espagnols …un premier signe fort de leur succès.

Offrir le chocolat autrement, voici la mission portée par les deux entrepreneurs, étudiants à l’Iteem. Scrap & Chocolates propose d’associer un chocolat grand cru avec un packaging créatif, entièrement fait main au Pérou. L’association d’un chocolat de qualité avec un des nombreux packagings donne naissance à un cadeau gourmet et solidaire spécifique pour chaque évènement (anniversaire, Noël, naissances, félicitations…).

Scrapandchocolates lamaLes exclamations admiratives étaient nombreuses à Bruxelles : « Comme c’est beau», « Oh ! Regarde le lama, il est si mignon». Il est vrai que leur gamme de packaging est particulièrement variée et travaillée. Les internautes pourront retrouver tous leurs modèles sur scrapandchocolates.com, commander en ligne et satisfaire leur désir de faire plaisir.

Parce que cela fait partie intégrante de leur état d’esprit, Corentin Desplanques et Vianney Dhalluin ont choisi de travailler dans une démarche eco-responsable : le chocolatier qui les fournit en tablettes de chocolats est Lillois, les boites sont assemblées dans un ESAT à Lys-Lez-Lannoy (l’APF : Association des Paralysés de France, une entreprise adaptée qui emploie des personnes handicapées).

« C’est important de voir les choses différemment afin d’entreprendre autrement. La crise montre bien que le système actuel bascule. Nous misons sur des partenariats de confiance. Nous payons les emballages 50% plus cher que le prix sur le marché local et c’est notamment grâce à cette activité que l’artiste Péruvienne peut se développer», précise Corentin.

Leur participation au Salon de Bruxelles n’était pas anodine, les deux créateurs voient grands pour leur start-up : « Près de 30.000 personnes étaient présentes. Nous espérons donc une accélération des ventes sur notre site E-commerce et l’exportation de nos produits à l’international suite à notre passage sur TV Dubaï et la télévision espagnole. »

Et donc, quel avenir pour Scrap & Chocolates ?  « Nous allons travailler sur 2 axes principaux. Les POS (Points of Sales) et le Web. Nous avons pu testé notre concept en grandeur réelle et nous savons maintenant sur quels produits nous concentrer ».packaging scrap and chocolate

photo à droite : Les ateliers chocolat chaud maya proposés par Scraps & Chocolates au salon ont été un vrai succès.

Les deux étudiants sont déterminés et audacieux. Ils concluent en nous donnant leur vision de la vie :« All you need in life is a friend who has chocolate » !

Alors, à vous de jouer ! scrapandchocolates.com

Claire LeprevostClaire Leprevost

Diplômée Iteem 2014, Ingénieur mécanique ou Industrielle

Participante au programme pédagogique innovant Iteem-BEEZ&CO

 

Révéler l’innovation au sein d’une entreprise

Mourad Oural Pangée DesignC’est le pari que s’est lancé Mourad Oural.  Mourad est un passionné du design et des hommes. Aujourd’hui, il met en application concrète ce qu’il défend depuis de nombreuses années : mettre le design au service de la créativité et de la performance des organisations. Mourad fait partie de ces personnes qui voient autrement et défit les modes de pensées. Ses concepts et ses réalisations défendent des principes simples: faire confiance au bon sens, améliorer pour rendre la solution opérationnelle et performante, faire contribuer activement les acteurs de l’innovation (amélioration , changement ou rupture); c’est à dire ceux qui contribuent au quotidien à l’écosystème auquel ils appartiennent, tels que les collaborateurs dans une entreprise.

En créant l’atelier Pang, Mourad Oural a défié les mentalités et le temps. Pang est l’aboutissement d’une vison harmonieuse entre l’innovation et l’humain. C’est une démarche itérative du design qui fait naître une solution en partant de l’idée du collaborateur. En adossant casque et en passant du temps sur le terrain , l’équipe Pangée Design  observe, écoute et cherche la solution. En faisant participer les équipes opérationnelles à des réunions de design-thinking, Mourad Oural et sa jeune équipe passionnée, dessine des projets d’innovation réfléchis en croisant plusieurs regards. Ce n’est ni conceptuel , ni visionnaire, ni uniquement opérationnel, c’est tout ça à la fois. Atelier Pang

Mais, Mourad ne voulait pas se contenter uniquement de mettre le design au service de l’entreprise. Il voulait aller au delà et mettre le design au service de l’individu. C’est pourquoi Pangée Design nurse en mode laboratoire des expériences à vocation sociétale. L’atelier Pang accueille des personnes sorties du circuit de l’employabilité. Ils ont l’opportunité de se réaliser autrement, par le design. Pang est moins une idée philosophique, c’est plus une invitation réaliste à produire des résultats. Les personnes qui rejoignent cette démarche s’engagent à produire un travail sous forme de projet qui contribue aux évolutions voire innovations nécessaires à des entreprises telle que Eaux du Nord qui est la première à suivre cette aventure.

C’est avec de telles initiatives  que nous pouvons faire évoluer la relation entre innovation et entreprise. Le trait d’union est l’individu acteur du changement de son environnement. Comme le précise Mourad, c’est n’est pas simple tous les jours ,mais  chaque jour qui passe le conforte sur la faisabilité et le bienfait de cette démarche concrète. 

Et vous qu’en pensez-vous?

Caroline Valent

Caroline Valent

Consultante-entrepreneuse & Fondatrice-membre de la communauté  BEEZ&CO

Réalités et changements #4

L’autopartage décolle !

Ils ont entre 25 et 40 ans, vivent dans une agglomération de plus de 500.000 habitants, habitent près de leur lieu de travail et sont diplômés de l’enseignement supérieur. Ce sont eux les grands utilisateurs de l’autopartage, tels que décrits par le bureau de recherche 6-T, dans une récente étude statistique.

autopartage-shareitCertains n’avaient pas de voiture, d’autres ont décidé de ne pas renouveler la leur, parce qu’elle restait trop souvent au garage. A la place, ils préfèrent en louer une à l’heure ou à la journée, lorsqu’ils en ont besoin, à des services comme Autolib à Paris et en banlieue parisienne, ou Citiz dans les grandes villes de province.

Le premier argument avancé ? Plus de la moitié d’entre eux (54 %) disent que l’autopartage leur revient moins cher qu’une voiture personnelle, devant l’aspect pratique (20 %) et l’écologie (20 %).

Les experts de la mobilité estiment en effet qu’il n’est pas rentable d’être propriétaire de sa voiture si elle parcourt moins de 10.000 kilomètres par an.

Dès lors, la cible potentielle de l’autopartage est énorme ! Si ce type de service a gagné en notoriété ces dernières années – les deux tiers des Français savent ce qu’est l’autopartage, selon TNS Sofres -, le nombre d’utilisateurs reste encore confidentiel.

AUTOLIB'Chez Citiz, qui regroupe la plupart des opérateurs en province, on revendique 16.000 abonnés fin 2013, un chiffre en hausse de 15 % en un an. De son côté, Autolib affirme avoir franchi le cap des 40.000 abonnés actifs, dont 38.000 à l’année. Le principal frein au développement de ces services réside dans le fait que les opérateurs peinent à trouver un modèle économique rentable.

Même le géant américain Zipcar, cas d’école dans le secteur, était à peine rentable lorsqu’il a été racheté par Avis début 2013 pour 500 millions de dollars.

La durée de détention moyenne s’est ainsi allongée d’un an depuis la fin des années 90, pour atteindre 5 ans maintenant. Les voitures passent entre 5 personnes, au lieu de 3 ou 4 il y a une dizaine d’années. D’où l’augmentation de l’âge moyen du parc, passé de 6,8 ans en 1991 à 8,1 ans aujourd’hui.

En France, l’âge moyen d’un acheteur de véhicule neuf a progressé d’un an depuis cinq ans, pour atteindre 52,5 ans.

Réalités et changements #3

Le mobile s’installe dans nos vies et dans le monde.  25,8 millions de Français sont des mobinautes. Ils se connectent à Internet au moins une fois par mois, soit 47,5% de la population française de 15 ans et plus. 77,7% des mobinautes accèdent à Internet tous les jours ou presque tous les jours. 4 millions de mobinautes ont réalisé au moins un achat avec leur mobile au cours du dernier mois. Ce nombre a augmenté d’un million par rapport à juin.

afrique-telephonie-mobile-revolutionLe 2ème plus gros marché  du monde : l’Afrique pour 75% de taux d’équipement. Les Africains dépensent en moyenne 6$/mois pour leurs communications mobiles, d’après le magazine Socialter N°1 oct-nov 2013.

L’iPhone est l’un des smartphones les plus célèbres et les plus vendus au monde, et son lancement fut d’ailleurs particulièrement suivi : près de 1.4 million d’iPhones furent vendus les 3 mois ayant suivi son lancement.

Les dépenses publicitaires via la téléphonie mobile devraient atteindre 18 milliards de dollars en 2014 dans le monde, contre 12 milliards en 2013, indique mardi une étude du cabinet Gartner. Et ce n’est qu’un début : pour l’année 2017, Gartner table déjà sur 41,9 milliards de dollars de dépenses publicitaires sur mobile…

Réalités et changements #1

Avant de clore cette année 2013, portons un autre regard en s’inspirant de quelques chiffres pour continuer à se nourrir et réfléchir, et pourquoi pas bouger nos propres lignes … Réalités & Changements,  une nouvelle invitation à faire bouger nos propres lignes de pensées.

3.image-réseaux-sociauxLes français internautes utilisent les réseaux sociaux de façon plus mature. 86% des internautes français sont membres d’au moins un réseau social (+4 points). 4,5 réseaux sociaux, c’est la moyenne d’utilisation des internautes français (+1). 44% des membres passent moins de temps sur le réseaux sociaux qu’en 2012. 60% des internautes craignent pour leurs données personnelles. Ils sont 63% des internautes français inscrits sur Facebook, 32% des internautes ont un compte Google+, 17% ont un compte Twitter.- source baromètre IFOP des réseaux sociaux en France.

3.-RS2013-usage-temps

Le crowdfunding a été à l’honneur cette année, un vrai virage de l’économie financièrecrowdfunding. 5 milliards de dollars seront collectés grâce au crowdfunding en 2013 soit 2X plus qu’en 2012. 1% est la part que représente le crowdfunding dans le financement mondial aujourd’hui. 50 euros le montant moyen donné par un internaute pour une campagne – source crowdfunding.org Massolution.com

kisskissbankbankKisskissBankBank, un exemple de plateforme : création en mars 2010, 8 millions d’euros  grâce à 160000 contributeurs en 4 ans, 56% taux de réussite des projets en 2013, commission de 5% sur chaque collecte et 3% de frais (50% du CA), chiffre d’affaires 2012 439000€ (1,05 millions prévus en 2013)

Forbes évalue le poids du crowdfunding à 1000 milliards de dollars à horizon 2020. Près de 100 millions de bénéficiaires du microcrédit dans le monde au bout de 30 ans-source Socialter N°1 octobre-novembre

Arnaud Poissonnier, Babylone témoigne

Image de prévisualisation YouTube

 Caroline VALENT-@carolinevalent