L’entreprise sociale est performante pour André Dupon

2015-06-30 13.17.29Il y a 25 ans, alors éducateur spécialisé de terrain auprès de jeunes délinquants, André DUPON est confronté à un mur qui balaye son travail de réinsertion : l’exclusion et le chômage. Avec son équipe, il rêve de faire bouger les lignes et de créer une entreprise au modèle économique adapté à ces personnes. Il est revenu sur son parcours motivé par la recherche de performance sociale lors de La Journée 2015 de BEEZ&CO.

Président du Mouvement des Entrepreneurs Sociaux (Mouves), de La Sauvegarde du Nord qui est la quatrième association française, et du groupe Vitamine T qui est une entreprise de réinsertion sociale, André DUPON représente 10 à 12% de l’emploi en France et a permis à 35000 personnes de retrouver un emploi dans la région Nord Pas de Calais. A l’origine de cette réussite, un pari fou fait par un groupe de personnes confrontées à la réalité du terrain et à la nécessité de créer un modèle économique social performant adapté aux jeunes qu’ils accompagnent dans leur action sociale, et ce sans connaître des éléments incontournables pour faire tourner une entreprise, tels que le haut de bilan. Ils ont dû s’entourer et prendre tous les risques, jusqu’aux cautions personnelles, pour trouver des solutions viables et adaptées.

Aujourd’hui, le groupe Vitamine T rémunère 3000 salariés, dont 2000 proviennent de La Sauvegarde ou d’autres associations d’insertion sociale. Il représente 70 Million de chiffre d’affaires et possède 14 filières dans l’économie circulaire.  L’entreprise sociale n’est plus une utopie mais une réalité qui rappelle que s’adapter aux particularités de ses employés par exemple ne veut pas dire renoncer à un modèle performant.

 

BEEZ&CO