Monthly Archives: novembre 2012

Le Forum Mondial de l’Économie Responsable

Les 14, 15 et 16 novembre prochain, c’est le World Forum à Lille ! « Entreprises Rentables, Entreprises Responsables » est le thème majeur de cette 6ème édition.

L’objectif du World Forum :
Faire progresser l’Economie Responsable en valorisant les bonnes pratiques d’entreprises (PME ou grands groupes) qui exercent de manière responsable leur activité, partout dans le monde, et ainsi rendre leur exemple contagieux.

Né de la determination du Réseau Alliances, le World Forum c’est déjà, depuis 2007 :
près de 18 000 participants,  plus de 650 « Bonnes Pratiques » données en exemple et 125 Conférences et Ateliers durant lesquels plus de 358 intervenants de 61 nationalités ont apporté leur témoignage.

Nous serons plusieurs, de l’équipe BEEZ&CO, à profiter la semaine prochaine de certaines conférences et de certains des temps forts du forum, et nous manquerons pas de partager avec vous nos impressions.

En ouverture : Une conférence Plénière événement !
Président de la « Fondation pour les tendances économiques » (Foundation on Economic Trends), basée à Washington, Jeremy RIFKIN qui annonce un bouleversement planétaire radical dans le dernier essai qu’il vient de publier : « La troisième révolution industrielle ; comment le pouvoir latéral va transformer l’énergie, l’économie et le monde », ouvrira le 6ème World Forum Lille.

L’Equipe BEEZ&CO

Et si changer de paradigme, c’était s’autoriser à regarder les choses autrement ?

Montons sur les tables !

J’ai eu la chance de participer récemment à un débat d’idées avec le « boulimique », comme il se décrit lui-même, Pierre Georgini, nouveau recteur de l’Université Catholique de Lille, organisé par le Centre des Jeunes Dirigeants de Lille Métropole.

Pour lui, l’innovation est clef et « à partir du moment où on accepte de changer de regard sur les choses, c’est incroyable comme on les  voit autrement ». Et de faire référence au célèbre film « Le cercle des poètes disparus ».

C’est une affirmation qui me parle immédiatement. En effet, après 13 années de vie à l’étranger dans 3 pays sur 2 continents, je sais que ce qui est une contrainte dans un pays peut être une opportunité dans un autre, qu’un système qui est établi depuis des années dans un environnement peut être complétement différent dans un autre.

Impossible dans ces conditions de partir d’a priori et de fonctionner dans des cadres pré-établis.

On devrait…
Le billet du blog de Seth Godin , dans cette idée, m’a de nouveau interpelé hier. N’avez-vous jamais entendu quelqu’un dire : « mais on a toujours fait comme cela ! « , ou bien « on devrait faire comme ci ou comme ça  » ?

Seth Godin nous recommande, avec beaucoup d’humour, de nous débarrasser de ces « on devrait… »

The end of should

Banks should close at 4, books should be 200 pages long, CEOs should go to college, blogs should have comments, businessmen should be men, big deals should be done by lawyers, good food should be processed, surgeons should never advertise, hit musicians should be Americans, good employees should work at the same company for years…

Find your should and make it go away.

(La fin des « devrait »

Les banques devraient fermer à 16h, les livres devraient faire 200 pages, les PDG devraient aller à l’université, les blogs devraient avoir des commentaires, les hommes d’affaires devraient être des hommes, les gros contrats devraient être signés par des avocats, la bonne nourriture devrait être industrielle, les chirurgiens ne devraient jamais faire de publicité, les musiciens à succès devraient être américains, les bons employés devraient être fidèles à leur entreprise…

Trouvez votre « devrait » et faites-le disparaître »…)

Alors, quel est le « devrait «  que vous allez faire disparaître ?

Aurélie Duquennoy