Monthly Archives: septembre 2012

L’effet BEEZ&CO : l’intelligence collective

RTEmagicC_ouvriere2-300x225Depuis quelques mois que l’aventure BEEZ&CO est commencée, nous recueillons aujourd’hui les fruits très agréables de ce que nous avons voulu semer.

C’est ainsi que cette semaine, Sandrine Dovergne, chargée des relations entreprises du Colisée Théâtre de Roubaix, a partagé avec nous cette newsletter, riche de sens dans ce que nous défendons chez BEEZ&CO.

Merci à toi Sandrine.

Ce que j’ai aimé y lire :

«… qu’une réponse collective est meilleure que des réponses individuelles. »

« … Que notre conscience serait le fruit d’un mélange entre convictions discrètes et sentiments continus, de savoirs affirmées et de courbes de connaissance plus modulées.Tout ceci nous permet non seulement de discuter de nos convictions, et mais aussi d’échanger sur nos niveaux de confiance, et d’être ainsi plus forts ensemble. »

Et la question finale dont il faudrait prendre conscience pour accepter d’aller vers demain : « Faut-il en déduire que le cerveau humain aurait évolué pour rendre nos courbes de confiance internes accessibles et communicables à d’autres personnes…? »

Un seul mot en conclusion : le sous-titre de la newsletter est « Diriger en lâchant prise ». A méditer.

Aurélie DUQUENNOY

Source Image : http://www.futura-sciences.com

Être optimiste dans nos business en France – Episode 3

Notre dossier de la semaine -dernier épisode

Hier, j’ai fait référence à la journée de conférences d’ « Osons la France » qui a lieu aujourd’hui. Alors que vous lisez mon article je suis en train de faire ma pause intellectuelle en y participant. Il est important de se nourrir, réfléchir pour ensuite reprendre l’action. Et dans la période actuelle si nous voulons changer afin de faire évoluer nos business nous devons porter un autre regard.

Changeons de lunettes

image6-lunettesTout est une question d’angle de vue. En changeant de lunettes nous pourrions voir autrement. Cela me rappelle l’article d’Aurélie sur l’intervention de Jean-Pierre Luminet  en juin 2012 qui participe d’ailleurs  à « Osons la France ».
En portant un regard nouveau sur notre monde, nous pouvons envisager le présent et l’avenir différemment sans renier  ce qui nous a forgé, ce que nous sommes. Nous devons accepter la réalité, l’assumer et construire de nouvelles opportunités.

Nous pouvons développer nos entreprises autrement, en tirant bénéfice des nouvelles potentialités qui s’offrent à nous. Il s’agit d’innover dans nos stratégies, nos organisations et nos relations internes et externes.
Il s’agit de croire en notre capacité en chacun à trouver des solutions ou de nouvelles voies de développement.
Certes cela nous oblige à abandonner certaines convictions et à en forger d’autres. Cela demande du temps, mais il ne faut pas tarder et agir en innovateur. Cela demande des efforts. Mais, n’est-ce pas là la clé du changement : une démarche personnelle avant tout.

BZCO-LOGO-Horizontal-300x147Enfin, n’ayons aucun doute qu’à plusieurs, on est plus pertinent que tout seul. Rapprochez-vous de ceux, qui, convaincus de ce changement d’époque, ont décidé d’en faire partie. Partout en France les innovations et les initiatives se multiplient. Il suffit de regarder autour de soi.

C’était le 4ème et dernier épisode sur « un air d’optimisme plane au dessus de nos têtes ». Je voulais partager ces différents points de vue afin de contribuer à l’idée qu’il appartient à chacun de voir le monde en noir, en gris… ou en blanc.

Caroline VALENT

source image : http://lunettes.comprendrechoisir.com

Être optimiste dans nos business en France – Episode 2

Notre dossier de la semaine

L’époque dans laquelle nous sommes nous chahute. C’est ce que j’évoquais hier dans mon article. Entre incertitude et innovation notre cœur balance. Il est parfois compliqué de pouvoir changer uniquement par soi-même. Avec la révolution internet, notre ère du collaboratif nous incite à co-produire ensemble. Et, n’est-il pas plus pertinent d’être à plusieurs pour réfléchir, que seul ?

 S’ouvrir l’esprit permet d’innover

image4-logo-tedxL’association TED existe depuis 1984. Partie de Palo Alto en Californie aux USA, elle est devenue un mouvement planétaire. Comme sa baseline l’indique « Ideas worth spreading » les évènements TED sont un vivier de conférences considérable. Aujourd’hui, c’est une plateforme internet d’échanges et d’idées dont le contenu est accessible gratuitement.  On peut y visionner plus de 1,1 million de vidéos des différentes conférences réalisées depuis pratiquement 30 ans. Le concept a pris mondialement. Qui le souhaite peut lancer un TED Event dans sa ville afin de parler d’idées créatives, de différentes manières de penser pour se réaliser. Ceux qui participent viennent s’inspirer. Ils rencontrent d’autres personnes convaincues comme eux de l’importance de partager d’autres points de vue,  de s’ouvrir l’esprit, de faire bouger ses lignes mentales.

Michel Levy à l’initiative du TEDxParis explique pour sa part ses motivations pour réaliser cette initiative personnelle : « l’idée dont je suis le plus fier est au centre de TEDxParis. C’est aussi celle qui m’a donné, en 2009, l’envie de créer cette conférence. C’est une idée peu répandue en France et dans notre culture. En revanche, la Californie, où est né TED, la porte en elle : il s’agit de l’idée que croire en ses rêves est la meilleure façon de fabriquer du bonheur. En France et peut-être plus particulièrement à Paris, nous baignons dans une culture marquée par un certain héritage, pas mal de doute et beaucoup d’esprit critique. TEDxParis prône l’idée qu’il est possible de croire en ses rêves et de les réaliser. La conférence met en valeur des personnalités ayant une vision singulière du monde et des projets originaux qui accomplissent cette vision. Le tout dans la langue de Molière ».

Son initiative, qui rejoint de nombreuses autres, suit les mêmes principes : avoir envie d’agir, de partager, de contribuer au changement. Cela fait partie d’une démarche active, collective et positive.

Choisir l’optimisme

Parmi les initiatives il existe celle d’Aude De Thuin. Elle est réputée pour créer de grands rassemblements sur des thèmes qui lui tiennent à cœur. Elle nous invite cette fois-ci à participer à un évènement appelé « Osons la France ». Le message est clair. Tous ceux qui osent avancer, changer, innover sont les bienvenus à ce rendez-vous. Le premier était à Paris en mars 2012 juste avant les élections. C’est osé ! Le prochain est à Lille le 27 septembre à Euratechnologies.

Nous sommes dans une période chaotique qui crée la confusion.
De quel côté se tourner ? Vers celui du pessimisme ou vers celui de l’optimisme ?
Les différents intervenants qui participent à cette action viennent donner leur point de vue sur cette France dont on aurait tendance à nous faire croire qu’elle a perdu de sa capacité à créer et entreprendre.
Je ne sais pas vous mais moi je vais suivre avec attention cette actualité hors norme qui me conforte dans mon optimisme

La suite demain…

Caroline VALENT

Etre optimiste dans nos business en France – Episode 1

Notre dossier de la semaine

Pour notre rentrée, nous avons le choix entre courber l’échine en avançant le pied lourd et incertain ou redresser la tête en avançant d’un pas ferme.
Les médias nous annoncent en écho que la France est proche de l’état de récession ; voire y est.
Sur le terrain, nous découvrons des exemples et des initiatives qui prouvent  le contraire et qui donnent une autre perspective pour notre avenir d’entrepreneur.

Tout n’est pas sombre

Pour  paraphraser le titre du dossier du magazine Capital du mois d’août « La France réussit », je crois que notre pays a des atouts certains, comme tout autre d’ailleurs, pour sortir de la crise.  Le magazine Capital nous a donné l’occasion pendant nos lectures estivales de se le rappeler. La lecture de son dossier spécial présente des chiffres, des exemples d’entreprises et des  portraits d’entrepreneurs qui démontrent que tout n’est pas sombre. Et ce ne sont pas les seuls. Si nous observons autour de nous, nous constatons qu’ils sont nombreux. Ils sont de profils différents. Leurs expériences prouvent que la volonté d’entreprendre est bien réelle. La France est active. Il suffit de regarder autour de nous pour nous inspirer. Voir la multitude d’opportunités qui s’offrent à nous

C’est ce que nous invite à faire Vincent Lorphelin, auteur du livre « Le rebond économique de la France. 85 innovateurs , acteurs de la croissance et de l’emploi témoignent », collection Village Mondial présenté avant sa sortie sur notre blog.

Il revendique l’idée optimiste et réaliste que « le rebond après la crise est possible ». Il appuie son travail de prospective d’une analyse comparative de notre histoire économique entre 1889 et aujourd’hui. Il présente les 10 signes annonciateurs du rebond de 1889.  Il en fait un parallèle avec son analyse de l’époque actuelle,  reposant sur l’observation de 178 secteurs émergents et 301 innovations…

La suite demain…

Caroline VALENT

Source image 1 : sourcearchives-www.lepost.huffingtonpost.fr

Légende image 2 : Embrasement de la Tour Eiffel pendant l’Exposition universelle de 1889, tableau de Georges Garen (1889).
Source Image 2 : www.librairie-descours.com 

On n’arrête pas le progrès !

Il y a quelques années, déjà,  j’ai assisté à une conférence de Joël de Rosnay, Docteur en sciences réputé dans le monde entier sur les questions biologiques et technologiques. Il expliquait les évolutions technologiques qui allaient marquer notre futur, c’est-à-dire 2015. Les lunettes, les habits, les journaux « numériques » n’étaient plus à inventer. Bientôt toutes ces nouvelles innovations feraient partie de notre quotidien. Il avait raison.

C’est en discutant avec Julien, mon associé, que j’ai réalisé qu’il était important de réfléchir à la place de ces innovations technologiques dans notre vie, et forcément dans nos business. Avec Julien, notre activité est dans le domaine de l’audiovisuel. Et mon expérience dans ce domaine, depuis 15 ans, nourrit et complète sans cesse mon activité de conseil en communication et créativité.
Forcément, suivre les tendances et choisir d’intégrer certaines d’entre elles dans notre métier, en particulier celles des NTIC et de l’image, est essentiel, voire vital. Et j’ai la chance, par mon environnement professionnel, de pouvoir être au contact de nouveaux projets, de nouveaux business qui utilisent les NTIC. Cela me donne une autre ouverture, d’autres clés de compréhension  de ce qui évolue et de ce qui va impacter rapidement nos entreprises. C’est une autre dimension, qui peut parfois, si on ne la connaît pas, faire un peu peur.

Néanmoins, les technologies nous font rêver et nous donnent l’espoir de développer nos entreprises encore plus. Et il est vrai qu’il existe une réelle surenchère d’innovations qui peut donner le tournis. C’est ce que je vous évoquais dans mon article au sujet de La vie en wifi puisqu’aujourd’hui les plantes nous envoient un SMS pour être arrosées et le réfrigérateur fait la liste des courses !

L’innovation technologique est entrée dans nos vies

L’Homme a besoin d’aller toujours et encore plus loin …

Loin de moi l’idée de ne pas vivre avec mon temps mais une vision avec Réalité Augmentée façon Iron Man, héros des comics des années 60, un journal où s’animent et s’actualisent les informations en « live » comme dans le film, issu du livre, Harry Potter, c’est du cinéma, non ?

Non … C’est maintenant et c’est  bien réel.

Il est vrai que si l’on m’avait dit, il y a 20 ans, que j’aurais un téléphone portable qui peut faire des photos, des films et qui me permet de lire et envoyer des e-mails … J’avoue que j’aurais été dubitative. Et pourtant c’est devenu un outil indispensable dans mon quotidien, aussi bien pour la vie courante qu’au travail.

La capacité de l’Homme à toujours inventer, et ce depuis la nuit des temps, aujourd’hui majoritairement au travers des nouvelles technologies, est fascinante. Ce qui est tout aussi fascinant c’est notre faculté à nous adapter à ces inventions, dont nous n’avions pas besoin il y a encore quelques temps, au point qu’elles nous semblent indispensables et nous rendent parfois dépendants, voire ultra-connectés.

Mais, comme nous le propose Tiffany Schlain, nous pouvons aussi utiliser toutes ces nouvelles technologies à notre disposition, cette connection « all over the world » pour donner une force positive à  « l’interdépendance » qui existe entre les êtres humains.

Ces nouvelles technologies ont une telle importance dans notre vie aujourd’hui que certaines sont devenues des « stars ». Le Buzz autour de la sortie de l’Iphone 5 cette semaine en est la preuve. Etait-ce l’information la plus importante de la semaine ? On peut sérieusement se poser la question …

La place des technologies pose question(s)

Le XXIème siècle est un siècle d’accélération. Les vraies inventions qui créent une rupture sont moins nombreuses, mais nous mettons en valeur, perfectionnons et enrichissons celles des siècles passés. C’est pour cela que notre siècle est celui où nos civilisations sont totalement remises en cause, sans doute parce que les inventions du XXème siècle, notamment, ont pris leur place et n’arrêtent pas d’évoluer. Et, cette évolution impacte nos comportements, nos relations à l’autre et donc nos organisations.

Alors, comment intégrer toutes ces innovations dans notre business ? Lesquelles sont adaptées à mon métier ? Lesquelles me feront gagner de l’argent ? Est-ce une innovation tendance éphémère ou est-ce une innovation tendance de fonds ? Quelles sont les contraintes auxquelles je vais devoir me confronter ? Est-ce que cette innovation est un vrai progrès pour mon entreprise ? Et pour moi ?

Que dois-je accepter du changement ? Est-ce que je peux préserver mes valeurs, mes fondamentaux ? Comment créer ma différence alors que tout le monde y a accès ?

C’est une partie des questions que l’on peut être amené à se poser …

Pour ma part, j’essaye de trouver mon chemin avec toujours comme objectifs ceux de m’enrichir, d’apprendre, de rester « connectée » à l’actualité, afin, notamment, d’être en mesure d’accompagner au mieux les générations futures. Et puis, peut-on aider, soutenir, partager avec ceux que l’on ne comprend pas … comprendre l’usage et les opportunités que nous offrent les NTIC, c’est rester à l’écoute, « be aware », accepter l’évolution comme une opportunité de grandir, comme nous le conseillait récemment Aurélie dans un de ces articles … tout en restant vigilant.

Anne Lucie DOMANGE VISCARDI