A la rencontre de ShareWizMe

A la tête d’un moteur sémantique multilingue permettant l’analyse de verbatims, ShareWizMe a permis la réalisation du premier Observatoire Big Data BEEZ&CO sur le thème de la Performance. Leur objectif, donner la parole à tous les collaborateurs de l’entreprise et offrir une solution de support vers un management plus collaboratif.

Qui sont-ils et pourquoi leur rapprochement avec notre communauté ? Interview d’un des co-fondateurs, Antoine Ducos.

La performance au coeur de l’actualité

A une époque où le monde vit un changement de paradigme, la performance est aussi chamboulée et doit être repensée. Comment la définit-on ? Quelle est la place de l’individu, de son bien être et de sa créativité ? L’intelligence collective est-elle source de performance ? Quel business modèle serait performant pour une start up dans la mobilité ? L’entreprise libérée est-elle viable ? Qu’en est-il de la performance de l’entreprise sociale ?

Nous avons posé ces questions et bien d’autres lors de La Journée BEEZ&CO 2015 !

 

 

BEEZ&CO

Apologie provocatrice d’émotion

apologie magCet été, nous avons pu suivre sur Facebook la naissance d’une nouvelle revue pas comme les autres : Apologie Magasine. Pour ceux qui ont suivi l’aventure, le magasine a voyagé pour se faire connaître : Annecy, Côté d’Opale ou encore Porto Vecchio… Photographié dans ces différents paysages avec beaucoup d’élégance, il a diffusé le message de ses créateurs, partager ce qui les anime au travers d’un bel objet que l’on a envie de poser sur sa table de salon pour apprécier à tout moment ses belles photos et ses textes.

Et si je vous disais qu’il est gratuit ? Vous me direz que les créateurs sont fous. C’est pourquoi j’ai invité le rédacteur en chef Nicolas Crestel pour que vous vous fassiez votre propre avis sur cette belle histoire de culture et de passion éditoriale. Je souhaite longue vie à Apologie.

 

 Nicolas, raconte moi l’origine, l’histoire du magasine Apologie.

Il y a quatre ans, j’ai collaboré avec Amaury, directeur artistique, et David, directeur d’une entreprise de communication visuelle. Tous les trois avions décidé de lancer un magasine sur la thématique de l’art. Étant moi même journaliste de métier, nous étions très complémentaires, et la combinaison de nos trois compétences avait bien fonctionné. Nous nous sommes tout naturellement retrouvés fin 2014 pour lancer un nouveau concept.

Est ainsi né Apologie Magasine. Le concept est plutôt simple, se différencier des autres magasines gratuits en proposant un bel objet, avec du vrai contenu et de vrais articles surtout. Ce magasine doit pouvoir trôner dans le salon par exemple, tel un objet de décoration. C’est ce qui explique le choix d’un beau papier. Concernant le contenu, nous souhaitions partager tout ce qui nous animait nous. Prenons l’exemple de la villa Cavroi, une réalisation architecturale surprenante et localisée dans le Nord, à côté de chez nous ! Nous sommes même allés plus loin : la date de réouverture de l’édifice était le 13 Juin. Ce fut la deadline que nous nous sommes fixés pour publier Apologie.

20150828_101358

Notre modèle économique est le suivant : publié trois fois par an, car nous avons tous notre activité professionnelle à côté, nous sommes financés par les annonceurs. Attention, nous souhaitons qu’Apologie Magasine soit une marque qui regroupe un électorat sensible aux sujets que nous évoquons, nous souhaitons donc conserver l’image d’une revue de contenu, et ne pas envahir nos pages de publicité diverses. Dans un second temps, si les revenus du magasine nous le permet, nous investirons plus dans le site internet, voire dans une application, puis nous développerons d’autres choses autour de cette marque, comme des produits dérivés, un système d’abonnement pour les personnes qui sont loin des circuits de distribution et qui nous ont demandé comment trouver ce magasine, ou encore une boxe avec des produits de nos annonceurs et la revue.

Le numéro 1 a été une vraie surprise pour nous. Les personnes ont apprécié le style éditorial, le design, le produit en entier. Nous avons reçu beaucoup de messages d’encouragement et de personnes qui ont dévoré le magasine. La marque plaît, et cela nous encourage à sortir un numéro 2 tout aussi riche.

En parlant de marque, que souhaitez-vous dire par « provocateur d’émotions » ? Le style très humain et personnel, le choix des histoires, ou même la beauté du papier choisi ?

C’est tout à fait ça. Prenons l’exemple de la forme : nous avons choisi par exemple de ne pas mettre de photo sur la une du magasine. Cela donnait l’effet d’un livre que l’on a envie d’ouvrir. Le code couleur aussi a vocation à changer à chaque fois pour toujours surprendre le lecteur. Le numéro 1 est jaune, de quelle couleur sera le numéro 2 ? Mystère … Nous avons pousser le design jusqu’au bout, jusqu’à la créa des publicités, qui ne doivent pas dénaturer le magasine. Les photos aussi participent à la beauté du produit et permettent l’évasion du lecteur.

Par ailleurs, les histoires que nous avons choisi de raconter doivent provoquer des émotions. Par exemple l’histoire des Cosmos. Cet article ne devait pas qu’interpeller les passionnés de foot ! Nous lui avons donné un côté croustillant, émotionnel. Ce sont des histoires humaines, de personnes, des anecdotes même. Nous n’avons pas pour vocation à être trop techniques ou exhaustifs, nous exprimons ce qui nous a fait vibré, tout simplement. Et nous essayons de faire vibrer nos lecteurs ainsi.
apo vacances 2 apo vacances 3apo vacances

 

Dans votre édito, vous dîtes que vous souhaitez apporter à vos lecteurs des histoires « comme on ne vous les a jamais racontées ». D’une certaine façon, vous êtes animés par la volonté de faire autrement ?

Exactement, nous avons la volonté de faire autrement et librement. C’est un petit peu une façon de faire de la qualité, mais à notre manière. Tous les trois avons déjà un certain parcours derrière nous et aujourd’hui, et nous avons envie d’indépendance et de liberté, oui, dans notre magasine. Et de faire vibrer d’autres.

Nous sommes en discussion tous les trois en permanence, concernant les thèmes, les textes, le design … Apologie nous ouvre tous le champ des possibles. Que contiendra le numéro 3 ?? En fonction des rencontres, des livres, des films, notre sensibilité évolue et nous donne envie de traiter de certains sujets, d’utiliser certaines photos … Et de produire quelque chose de surprenant à chaque fois !

Nous décidons aussi ensembles des photographes que nous publions. Nous recherchons un style qui nous interpelle et qui nous donne envie. Les clichés doivent dégager quelque chose de spécial, provoquer une émotion. D’où les choix de notre premier numéro. Certains photographes se rapprochent de nous, nous ne les retiendrons pas tous, peut être développerons nous une activité d’agent artistique avec le magasine plus tard.

APOLOGIE(1)

Une petite dernière question : il me semblait que seul toi, Nicolas, écrivait. Hors les noms sont variés. Combien êtes vous ?

(Rire) Il n’y a en effet que moi. Si tu regarde bien les signatures, se sont des petits clins d’œil ou des blagues, comme Roman Hichel .. Je ne signe pas de mon nom, et tu remarqueras qu’aucun de nos nom n’apparaît. Nous avons fait le choix de ne pas nous mettre en avant, pour mieux mettre en avant l’objet. Et nous sommes ravis de l’écho très positif que nous avons eu suite à la sortie du premier numéro. To be continued !

NICO

 

Merci Nicolas de m’avoir raconté cette belle histoire, je vous souhaite beaucoup de succès et attend avec impatience le prochain numéro !

 

 

charleneCharlene BRENIER

Membre actif de BEZZ&CO

 

Co-élaboration: testons la puissance de l’intelligence collective

2015-06-30 14.54.49

La Quadrature Du Cercle va plus loin pour 2016 et devient un véritable laboratoire d’expérimentation d’un processus novateur de co-élaboration : l’intelligence collective. Quelques membres ont rencontré le 19 Juin Jean Charles CAILLEZ, président recteur de la Fac Catholique de Lille, afin de dessiner les premiers contours de ce projet.

Avant de parler de processus collaboratif et d’intelligence collective, il faut revenir à la définition de l’innovation :

  • celle-ci peut être issue d’une phase créative (ou d’idéation) qui mène à une phase de protocept en itération (retour en arrière possible pour faire des modifications sur l’idée principale),
  • ou bien d’un processus de R&D concret menant au prototypage.

Dans le cadre de La Quadrature Du Cercle, nous nous situons dans la première situation. Comment avons-nous procédé jusqu’ici et qu’elle sera la révolution 2016 ?

Plus de 110 personnes différentes ont participé au grand brainstorming participatif organisé lors des différents rendez-vous de LQDC cette année ; Les regards croisés étaient variés et sont venus s’additionner les uns aux autres. Le travail pluridisciplinaire fournit est riche, mais ce n’est qu’un début. Et si nous allions plus loin ? Si nous dépassions les 85% de choses dites « attendues » obtenues par nos réflexions, pour tendre vers les 15% de pépites, d’inattendues ?

L’intelligence collective est une opportunité : les différentes expérimentations faites par Jean Charles CAILLEZ ont permis de montrer qu’elle représente une véritable connexion des cerveaux jusqu’à ne faire qu’un. Le travail produit devient celui de tout le monde. Cette fusion transdisciplinaire permet de créer une communication et une interaction plus riche entre les participants à l’exercice. Le fruit du labeur est co-élaboré et source d’implication pour tous. Il n’y a en effet pas de team leader, celui qui a eu l’idée géniale retenue. Chacun dans le tout est indispensable.

Ce processus sera-t-il la solution parfaite ? En existe-t-il vraiment une ? Suivre les principes de l’intelligence collective et du collaboratif bouleverse le modèle habituel et peut déstabiliser les personnes appréciant ce dernier. Dans le cadre de BEEZ&CO, l’intérêt supérieur d’atteindre les 15% de pépites recherchées par la communauté légitime la mise en place d’un tel fonctionnement, afin de porter plus loin encore nos réflexions.

Le rendez-vous est donc pris pour rédiger le protocole d’intelligence collectif de BEEZ&CO. Rendez-vous le 7 Septembre pour le découvrir !

 

charlene

Charlene BRENIER

BEEZ&CO

Des talents pour innover demain ?

Grand défi RH de notre époque, recruter et gérer des talents prend sens dans une ère de changement ou l’hyper concurrence est un danger permanent pour l’entreprise et où l’innovation semble être devenue indispensable à tout moment de la vie de l’organisation.

Selon le dictionnaire Larousse, l’innovation est « l’introduction, dans le processus de production et/ou de vente d’un produit, d’un équipement ou d’un procédé nouveau. » Nous le verrons à la rentrée de BEEZ&CO, il existe plusieurs façons d’innover dont l’idéation et la génération d’idées novatrices. Comment dès lors obtenir la pépite qui vous fera rentrer dans un processus d’innovation ? Les talents sont-ils incontournables pour pousser plus loin le brainstorming vers plus de créativité ? Ou ne sont-ils pas trop indépendants et autonomes pour devenir des membres du groupe égaux aux autres, ce qui, dans le travail collaboratif, est la clé pour trouver des pépites ?

Ce sujet à part entière – Le Talent – a été décortiqué lors de La Journée BEEZ&CO 2014 que nous vous proposons de redécouvrir !

BEEZ&CO

Je reste éveillé cet été avec BEEZ&CO

Vous êtes en vacances, vous profitez du soleil sur la plage, des richesses des belles régions françaises, ou bien découvrez un nouvel horizon. Mais que lire une fois votre magazine Apologie n°1 terminé ?

BEEZ&CO vous propose de découvrir, ou redécouvrir, tout une série d’articles, ses « bests », pendant trois semaines et de revivre les différentes journées. Au programme, du bonheur, du succès, des barbares, du digital, des starts ups … De quoi vous accompagner jusqu’au retour de nos équipes !

livre-plage

C’est quoi le succès ? 

Nous sommes tous des barbares 

Humaneo, ou comment rassembler les talents dans un écosystème qui développe l’entreprise ?

Le leadership collaboratif

Le rêve américain est-il celui du start upeur ?

Le changement en entreprise

Parlez-vous nouvelle conso ? 

Le « Digital happiness », le numérique contributeur au bonheur ?

Être optimiste dans nos business en France

Une start up lilloise au gout de chocolat

La Journée 2012, 2013, 2014.

 

BEEZ&CO

Innover en E CO Système

Quand je pense E CO Système, je pense au travail collaboratif, à la pratique de l’intelligence collective, mais aussi au co-développement… Si établir de telles relations avec les acteurs variés de son environnement semble être une nouvelle façon de créer de la valeur pour nos entreprises, il faut néanmoins accepter la rupture comportementale que cela implique pour tous.

Replongeons nous dans La Journée 2013 de BEEZ&CO « En quoi l’organisation en écosystème est génératrice de valeur pour tous ? » pour aller plus loin sur ce thème !

BEEZ&CO

Découvrez l’&CO de BEEZ&CO

eco beezandco

 

L’&CO de BEEZ&CO est une revue de presse pour vous, afin que vous y trouviez des sujets innovants et inattendus. Découvrez une sélection d’articles publiés par la communauté tous les vendredi.

Abonnez-vous pour enrichir votre réflexion !

BEEZ&CO

La relation au cœur de l’innovation

La force de la relation, génératrice de valeurs reste vraiment d’actualité, les choses évoluent progressivement ou en accélération. Pour certaines entreprises, il est question de se libérer. Pour d’autres d’intégrer l’open innovation en créant des incubateurs intra groupes. Ou encore, l’économie collaborative a explosé et démontre de sa réalité économique et sociale.

Trouver l’équilibre repose sur la force de l’interaction de nos organisations. C’est innover que de développer la rente relationnelle telle que la nomme Isabelle Decoopman en 2012.

Revivez La Journée 2012 autour du thème de la force de Relation, génératrice de valeur.

BEEZ&CO

La méthode TTT , autogérer son stress par le massage

C’est sans doute la question que tout le monde devait se poser en lisant le programme de La Journée BEEZ&CO. Et c’est ce mystère qui a particulièrement intéressé le groupe «Bien-être et Performance» qui a tenu le pari d’inviter chaque participant à vivre une expérience originale, ayant le pouvoir d’agir aussi bien sur sa détente et son énergie, deux qualités fondamentales qui nous font bien trop souvent défaut dans nos vies trépidantes et avec lesquelles il convient de se reconnecter au plus vite afin de rester aligné et performant dans l’atteinte de nos objectifs quotidiens.

2015-06-30 12.13.422015-06-30 12.14.39

Comptant parmi les rares thérapeutes certifiées en France, la pétillante Florence Hennebel a généreusement partagé avec nous sa passion contagieuse pour le TTT* (Trauma Tapping Technique, voir définition sur le site officiel, et guidé chaque participant dans la découverte de cette méthode de bien-être innovante et hyper efficace permettant de baisser son niveau de stress et de mettre à distance les pensées toxiques qui font parfois barrage à notre épanouissement, notre vigilance et notre efficacité. Et tout ça en moins d’un quart d’heure, de manière parfaitement autonome et sans grande précaution particulière.

Comme dans un manège, chacun a donc pris place en toute confiance sur les sièges autour du cercle et commencé les rondes de stimulation des points et méridiens. Quinze minutes ont donc suffi pour apaiser les esprits… surpris et conquis par l’efficacité de cet auto-massage facile à pratiquer n’importe où et à n’importe quel moment, dès que le besoin se présente.

La Journée BEEZ&CO -Florence HennebelFlorence Hennebel  vous invite à poursuivre l’aventure en animant pour vous, votre famille, vos collègues ou vos collaborateurs, des ateliers de relaxation qui vous offrent une palette de techniques de bien-être simples, efficaces et faciles à utiliser.

*prononcez TiTiTi

 

Comité Editorial BEEZ&CO